Réformes et bonne gouvernance : Ce que propose Alioune Sarr, président de la CAP2024 et candidat à la prochaine présidentielle


Après l’annonce de sa candidature à l’élection présidentielle de février 2024, l’ancien ministre des transports aériens, Alioune Sarr compte faire cap sur les priorités. Il faudra pour ce faire un certain nombre de réformes dans l’administration mais également pour montrer la voie d’une bonne gouvernance. Ainsi, dans le cadre des assises nationales qui a été un moment fort de consensus national, le président de la convergence pour une alternative progressiste (CAP2024) compte initier des réformes institutionnelles en profondeur, afin d’arriver à un équilibre tant souhaité des trois pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. D’abord, Alioune Sarr est catégorique : 2 mandats seront possibles pour le président de la République. En plus, il propose une incompatibilité entre les fonctions de président de la République, Chef de l'exécutif qui détermine la politique de la Nation, et le statut de Chef de parti ou de coalition de partis politiques.

 Pour le nouveau candidat déclaré, l'État doit être au- dessus des organisations partisanes pour des raisons que tout le monde connaît. Dans la même foulée, il propose au peuple que le président de la République, chef de l'exécutif ne préside plus le conseil supérieur de la magistrature pour renforcer l'indépendance de notre justice.

Toujours au titre de réforme, la création d'une Cour Constitutionnelle, dont le président sera élu par ses pairs, à la place de l’actuel Conseil constitutionnel.

Au regard du rôle éminemment important que joue la diaspora de notre pays, Alioune Sarr propose la création d'un Conseil consultatif des sénégalais de l'extérieur.

 « Chers compatriotes, Notre démocratie représentative a connu des moments de profonde mutation, c’est pourquoi nous allons initier une démarche concertée, avec les acteurs politiques et la société civile, en vue d’augmenter le nombre de députés sur liste proportionnelle lors des élections législatives, pour une assemblée encore plus inclusive et dotée d’outils modernes de travail » rassure le candidat de la CAP 2024 qui s’engage dans la foulée à une digitalisation intégrale de toute notre administration centrale, territoriale et déconcentrée. Ainsi, un pas décisif dans la modernisation de notre administration pour améliorer ainsi son efficacité et générer des milliers d’emplois dans le secteur dynamique des technologies de l’information et de la communication où le Sénégal a des atouts certains, sera fait.



Avec son expérience de Maire, Alioune Sarr propose une réforme de la fiscalité locale qui permettra d’aller vers une autonomie financière des collectivités territoriales pour une meilleure prise en charge des besoins des populations pour un développement effectif, solidaire et durable des territoires.

 Il s’agira de leur permettre, en plus des fonds de concours et de dotation, de créer et de collecter des impôts locaux, sous le contrôle des institutions spécialisées de l’Etat.

Ces moyens permettront ainsi, en particulier de renforcer le système de santé de proximité, en équipant les postes de santé en ambulances, matériel médical et personnel qualifié.

A côté de ce système de santé de proximité dans les communes, l’État procèdera à des investissements publics massifs et fera la promotion de l’investissement privé dans le secteur de la santé, pour un accès à des services de santé accessibles et de qualité, pour les populations et pour les étrangers qui vivant au Sénégal.
Dimanche 14 Mai 2023
Dakaractu




Dans la même rubrique :