Rééquilibrage des pouvoirs / L’avis du Pr Penda Mbow : « En tant que société civile, nous devons imposer aux politiques une véritable évolution sur le plan qualitatif… »


La société civile doit d’être une sentinelle. Elle doit rester une force de propositions de solutions pour la bonne marche de la société. La ligne qu’elle doit se fixer doit juste être fédératrice et susceptible de mettre les différentes forces vives de la nation et particulièrement politiques, devant leurs responsabilités. Parler donc de pouvoir politique et de société civile nécessite une cohésion issue d’une complémentarité indispensable au bénéfice d’une société juste et équilibrée. Ainsi, justement parlant de l’équilibre, il est important que dans notre société, le pouvoir soit bien équilibré. 
C’est le point de vue de l’historienne Penda Mbow qui, à l’occasion du lancement du mouvement citoyen composé d’acteurs de la société civile dénommé Demain Sénégal, a évoqué la pertinence de cet équilibre des pouvoirs. « Il nous faut aller vers cet équilibre. Mais si toutes les autres institutions sont faibles face à un pouvoir exécutif trop fort, il sera difficile d’aller vers cet équilibre. À mon avis c’est un débat citoyen », juge le professeur Penda Mbow.


Toujours dans ce même ordre d’idées, l’historienne note une exigence chez les partis politiques pour arriver à ce stade. « Au sein des partis politiques, il doit y avoir une véritable démocratie. Les coalitions doivent être transformées en de grands partis politiques qui se structurent, se développent et qui feront émerger des hommes et femmes de qualité concernant la vie politique », propose le Professeur Penda Mbow qui déplore l’absence de débats politiques au sein des partis.
Jeudi 29 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :