Recueils de doléances, prise de contact : les élus nationaux (députés et hcct) de Kolda au chevet des populations du monde rural pour recueillir leurs doléances et expliquer leur rôle…


Les élus nationaux que sont les députés et hauts conseillers des collectivités territoriales BBY de Kolda expliquent aux populations du monde rural leur rôle.
Ils l’ont fait lors de la tournée effectuée dans le cadre d’une prise de contact en recueillant leurs doléances pour mieux plaider pour elles à l’Assemblée nationale et au HCCT. Ainsi, il s’agit pour les élus nationaux d’être très proches des populations afin de connaitre leurs maux pour mieux les défendre dans les différents hémicycles.
De la commune de Bagadadji à Médina Chérif en passant par Dabo et Coumbacara les doléances sont entre autres l’éducation, la santé, le désenclavement, la sécurité, l’électricité, l’assainissement, la formation et l’emploi des jeunes et des femmes. Pour Idrissa Baldé nouvellement élu député du département et ses camarades Alassane Baldé et Coumba Baldé (hcct), il est important de se rapprocher de « ceux que nous représentons au niveau national pour nous enquérir de leurs situations. »
Pour Fatouma Mballo, ménagère habitant la commune de Coumbacara, « c’est bien de rencontrer ceux que nous avons élus pour nous représenter à l’Assemblée nationale. Et ces échanges avec eux nous ont permis de formuler nos doléances comme l’électricité, l’érection d’un lycée, le renforcement du poste de santé et le désenclavement de notre zone. C’est une première pour nous que les élus nationaux prennent une telle initiative pour recueillir nos doléances en tant que populations. » C’est pourquoi, elle précise : « nous avons un grand espoir avec cette nouvelle démarche puisque d’habitude on vote sans connaître nos représentants nationaux… »
 
Le monde rural en écoutant ses élus nationaux a compris le travail fait en commission et plénière. Et ces échanges ont permis d’éclaircir la position de l’élu national à l’Assemblée nationale. C’est une occasion saisie par le porte-parole du jour Idrissa Baldé député d’avancer : « il faut savoir que le député plaide pour l’intérêt des populations qui l’ont élu à l’hémicycle en dehors des votes de lois aussi. Et c’est important que les populations sachent cela..  »
À en croire ce dernier,  « nous remercions les populations pour avoir voté pour nous. C’est pourquoi, nous sommes ici pour échanger avec elles pour recueillir leurs problèmes pour une meilleure plaidoirie afin d’améliorer leurs conditions d’existence. » Dans la foulée, il précise : « nous voulons inverser la tendance en étant des élus nationaux proches des populations. En ce sens, tout ce que nous allons défendre à l’Assemblée nationale émane de nos populations d’où l’intérêt de cette proximité avec elles. Et au cours de ces rencontres, nous avons noté les difficultés liées à l’éducation, à l’accès à l’eau, à la formation, à l’employabilité des jeunes, et à la santé. Et nous allons essayer de plaider au cours de nos différentes sessions pour que ces doléances soient considérées pour le bien-être de nos populations. »
C’est une expérience que compte perpétuer les élus nationaux durant leur mandat pour servir leurs populations afin de relever les défis du développement humain et social de base.
Mercredi 5 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :