Recommandations au Président de la République d’un guéri du Covid-19 (Par Habib Sy, ancien ministre d’Etat)


Je voudrais remercier et féliciter tous les médecins du Sénégal, et particulièrement ceux qui m’ont suivi durant ma maladie.

J’ai respecté à la lettre leurs prescriptions, et au bout de dix jours de traitement, après un contrôle PCR, le message du professeur Maboury Diaw m’est parvenu : « Salam le résultat du test est négatif= GUERISON. » Al HAMDOU LI LAHI

Les prières de chefs religieux, d'amis, de camarades et  de voisins m’ont aussi accompagné.

Je remercie la communauté. Elle m’a moralement soutenu pour recouvrer ma santé, après m’avoir transmis le virus, selon les sachants.
Devrais–je l’en vouloir ou appeler la bénédiction de Dieu sur elle ?
Je ne sais point. La complexité de notre rapport dialectique trouble ma  conscience.

Après m'avoir transmis le virus, elle m’a « banni », temporairement, par isolement. Elle a peur d’être détruite par un agresseur inconnu.
Elle n’accepte de  me réintégrer qu’après une victoire contre le virus.
Des lors, je suis à sa merci.
En tout état de cause, l’épreuve m’a fortement rapproché d’elle.
Je me suis puissamment « frotté à la source » ; j’emprunte l’expression à Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Maktoum

Bref! Nous sommes en guerre.
L'intensité des mots doit faire place à l'efficacité des actions.

N’est-ce pas vous, Monsieur le Président de la République qui l'avez déclarée ?
Depuis, vous avez revêtu les habits de commandant en chef des armées. Le treillis militaire ne vous   est pas étranger. Vous l'avez déjà enfilé pour  combattre les pannes du réseau d'eau à KMS (Keur Momar Sarr.)
Vous êtes donc supposé connaître le b.a.-ba de la stratégie militaire.

A toutes fins utiles, je voudrais  me le remémorer :
-Où aller?
-Par où aller ?
-Comment y aller ?
-Quand y aller ?
Certes je ne suis pas de votre armée régulière.
Je suis plutôt de la légion des résistants .Ces hommes sans uniforme, qui ne sont pas moins engagés que les soldats de l'armée, pour libérer notre pays, envahi par le virus.

A l'appel du devoir, le courage de s'engager est plus déterminant que la peur de n'être entendu.
Peu importe ce que vous ferez de mes idées, quand vous m'aurez tout de même entendu.
Elles ne sont plus miennes, mais plutôt celles de celui qui voudra s’en servir.

Les actions des résistants contribuent à la mise en œuvre de la stratégie de l'armée régulière.
Ils peuvent faire  sauter des ponts, transmettre des informations secrètes, brouiller des pistes de l'ennemi.
OU ALLER ? PAR OU ALLER ?
L’humanité a entamé une grande marche de  confrontation avec un ennemi jusqu’ici inconnu. 
Mais les grandes marches commencent toujours par un pas. Les mots de Neil Armstrong, premier homme à marcher sur la lune sont inscrits dans la durée aussi longtemps les pyramides d’Egypte : « Un petit pas pour l’homme un grand pas pour l’humanité. » 
Le Sénégal est tenu de faire un pas, en guise de contribution à l’effort de guerre mondiale pour venir à bout de l’ennemi.

Selon Napoléon, fin stratège militaire, « l’art de la guerre consiste en une défensive raisonnée et extrêmement circonspecte, suivie d’une attaque rapide et audacieuse. »
Aussi, faut-il faut aller vers l’objectif par une défensive raisonnée, basée sur les cinq éléments suivants :

1 / Subvention du masque sanitaire et du gel hydro-alcoolique

Il s’agit du déploiement d’une APM (Arme de Protection Massive), étant entendu que tous les professionnels sont unanimes à reconnaitre que le masque et le gel sont les premiers moyens de défense.

En conséquence, il faut les rendre disponibles et accessibles à toute la communauté.
L’argent destiné aux uniformes scolaires pourra servir à les acquérir  suffisamment ;

2 / Un vaste plan de protection des marchés, des gares routières et autres stations de véhicules de transport public et lieux recevant du public.

Des portes d’entrée aux marchés seront organisées. A chaque entrée seront préposés des agents formés, pour veiller au respect des mesures de protection. 
Les agents mettront gratuitement des masques  aux clients qui n’en disposent pas au moment d’entrer dans le marché.

Ils leur serviront aussi du gel hydro-alcoolique.
Le même dispositif sera appliqué dans les gares routières et autres stations de transport public de voyageurs ;

3 / Impliquer les équipes de football des « Navetanes » dans la lutte contre le Covid-19.

Sous l’égide des organisations des activités de vacances, des maires et des présidents de conseil départemental, les « Navetanes « seront organisés sous forme de compétions de lutte contre le Coronavirus ;

4/ Organiser des centres de vaccination de proximité.
Des centres de vaccination devront être organisés dans le périmètre des marchés, des gares routières et autres stations de véhicules de transport.

Dénommés centres VACCI-PRO / NIAK U RAW (vacciné et sauvé), ils permettront d’augmenter la couverture vaccinale.

Les lycées et collèges seront aussi organisés dans ce sens après les examens, pour faciliter la vaccination des jeunes;

5 / Conclure un accord de partenariat avec la presse pour une protection médiatique contre la Covid-19.
Aux termes de cet accord, deux séances de large communication seront organisées deux fois par semaine.

Une plage horaire de grande audience sera choisie et respectée par toutes les télévisions et toutes les radios.

Des professionnels de la santé et autres porteurs de voix seront invités pour donner des conseils, avis, directives et orientations.
La Une des journaux et de la presse en ligne porteront sur le sujet ;

COMMENT Y ALLER ET QUAND Y ALLER ?
Le dispositif  de défense devra être  suivi d’une « offensive rapide et audacieuse » par les mesures suivantes, Hic et Nunc.

1 / Suspendre le fonctionnement du CESE (Conseil Economique Social et Environnemental), du  HCCT (Haut Conseil des Collectivités Territoriales), de la CNDT (Commission Nationale du  Dialogue des Territoires.)
Les budgets de ces institutions seront affectés au renforcement de l’équipement sanitaire et au  recrutement de jeunes pour la mise en œuvre des mesures de lutte ;

2 /-Procéder à un remaniement ministériel en réduisant la taille du gouvernement.
Les économies budgétaires réalisées seront affectées à la guerre contre le Covid-19 ;

Les nouveaux ministres de l’Economie et du Commerce proposeront au Chef de l’Etat des mesures de réduction des prix des produits de large consommation et de première nécessité qui subissent actuellement une forte flambée ;

3 / Effectuer une ponction sur les salaires des députés et  des directeurs d’Agence pour renforcer le budget de guerre ;

4 / Confier la gestion des fonds au COUS (Centre des Opérations d’Urgence sanitaire), réorganisé par décret ;

5 / Redéployer les services de santé militaire sur l’ensemble du territoire en appui au dispositif existant ;
Cinq plus cinq est égal à dix. 

Ainsi, monsieur le président de la République, je vous  soumets  dix recommandations d’un guéri  du Covid-19, pour préserver notre pays et participer efficacement à l’effort de guerre mondiale contre le coronavirus. 

                                                                                                         Habib Sy                                                                                          Ancien ministre d’Etat                                                                                          Guéri du Covid-19
Dimanche 15 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :