Recherché par Interpol pour des affaires de viols présumés : Qui est le footballeur Babacar Sarr ?

À 29 ans, le footballeur Sénégalais Babacar Sarr connaît bien des difficultés dans sa vie privée et par ricochet dans sa carrière professionnelle. Présent dans le circuit professionnel depuis 2011-2012, le milieu défensif a été cité dans plusieurs affaires de viol présumé en Norvège où il évoluait au moment des faits supposés. Actuellement sans club, le profil de Sarr suscite des questionnements divers. En quelques saisons le natif du Sénégal aura déposé ses baluchons dans plusieurs championnats (France, Islande, Norvège, Russie, Arabie Saoudite). Des déplacements d’abord motivés par des choix de carrière et plus tard par des ennuis judicaires... Qui est Babacar Sarr ? Quel est son parcours ? Pourquoi est-il activement recherché par Interpol ?


Des débuts prometteurs dans le milieu professionnel…

Du haut de son 1m89, Babacar Sarr qui a démarré sa carrière de footballeur professionnel en 2011 à Selfoss, une ville située au sud de l’Islande, ne pouvait imaginer que quelque saisons plus tard sa carrière de football prendrait une tournure aussi sombre.  Alors âgé de 20 ans, Babacar faisait ses grands débuts avec l’équipe de Selfoss, il jouera près de 17 rencontres en championnat et trouvera le chemin des buts à deux reprises. Il sera par la suite prêté au club Français de Bastia (CFA.) Il y disputera trois bouts de matches avant de revenir du côté de Selfoss où le jeune talent aura plus de temps de jeu (21 matches disputés en tant que titulaire.)

Suffisant pour taper dans l’œil des dirigeants du club de Start (Norvège) qui le recrute pour 25.000 euros. Toutefois, le Sénégalais  connaîtra une acclimatation difficile. Avec un faible temps de jeu à Start (23 matches dont 17 joués en tant que remplaçant) il tentera de se relancer du côté de Sogndal IL un autre club Norvégien. Entre 2013 et 2015, Sarr sera balloté entre ses deux clubs dans une série de prêts qui aboutira à un transfert définitif à Sogndal IL. Mais, c’est finalement en juillet 2016 que le milieu défensif rejoindra l’un des plus prestigieux clubs du championnat Norvégien : Molde Un transfert estimé à hauteur de 500.000 euros par le site spécialisé transfermarkt.

Une première accusation pour viol en 2015…

À l’époque il était sous les ordres de l’actuel coach de Manchester United, Ole Gunnar Solskjaer. Entre le 21 juillet 2016 et le 5 février 2019 le sénégalais s’inscrira dans la continuité avec le statut de « Moteur » de l’équipe comme le soulignait le journaliste Norvégien, Lars Johnsen sur le site norvégien Josimar. 
Une quiétude que viendra perturber une première affaire de viol présumé mettant en cause le Sénégalais.

En effet, en 2015 alors qu’il était encore joueur de Sogndal IL, le joueur est cité dans une histoire de viol à Stockholm (Suède.) Par la suite, à Molde, Sarr sera également cité dans plusieurs affaires de viols présumés. Des accusations que le footballeur a d’ailleurs toujours niées en bloc.

 
Molde (2017), une nouvelle accusation dans une affaire de viol…

Selon la BBC Afrique qui suit de près cette histoire depuis le début, c’est au mois de mars 2018, que : « Sarr sera accusé pour la première fois d'un viol qui se serait déroulé dans un appartement de Molde en 2017. Des militants se sont ensuite présentés aux matchs de son équipe, avec des banderoles, pour dénoncer des actes de viol présumés de Sarr. » À l’issue de ce procès au pénal et au civil, le footballeur sera déclaré non coupable de viol, en août 2018 précise le site Anglais. Mais toujours, selon la même source, il a été condamné à verser à la partie civile une indemnité de 150 000 couronnes norvégiennes (environ 9,5 millions de francs CFA) après que le tribunal a statué en sa faveur sur la plainte civile.
 
Rupture du contrat à l’amiable avec Molde, Sarr quitte la Norvège avant son procès en appel…

Dans cette atmosphère tendue, Babacar Sarr dont l’image et la réputation avaient été sérieusement entachées par ces affaires de mœurs qui verront sa collaboration avec Molde FK interrompue avant son terme. Dans une rupture de contrat à l’amiable, le club et le joueur mettront un terme au contrat qui les liaient.

Sur ces entrefaites, il se tournera vers une autre destination, la Russie, au moment où son procès en appel était imminent. Trop tard pour la justice Norvégienne qui le laissera passer entre les mailles du filet…


En février 2019, il rejoint le championnat Russe, Interpol entre en action…

Dans la foulée, Sarr poursuivi par ses vieux démons, débarquera à Yenisey Krasnoïarsk, un nouveau club Russe en plein essor. Une aubaine pour ce footballeur en quête d’un nouveau projet sportif loin des ennuis judiciaires. Malgré une procédure d’extradition extrêmement complexe entre la Russie et la Norvège, le Sénégalais restait sous la menace de dame justice.

D’ailleurs selon plusieurs medias norvégiens consultés par dakaractu, en ce moment, dans l’attente de son procès en appel, un mandat d'arrêt international avait été servi à son encontre, par l'intermédiaire de la police internationale, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol.)

Quatre mois plus tard, le Sénégalais « s’exile » en Arabie Saoudite au Damac FC (Juin 2019)

À peine arrivé dans le championnat Russe, Babacar qui était désormais dans la peau d’un fugitif activement recherché par Interpol, quittera son club en catastrophe. Cette fois-ci le présumé violeur s’exilera dans un pays du golfe, précisément en Arabie Saoudite où il débarquera en agent libre de tout contrat. Le Damac FC visiblement très intéressé par le profil de Sarr, déboursera près d’un million d’euros renseigne transfermarkt. Destination cible du joueur ou simple coïncidence, le royaume Saoudien n’a signé aucun traité d’extradition avec la Norvège.

Rupture de contrat soudainement entre le Damac FC et Sarr, en Janvier 2020…

Dans cette affaire digne d’une série hollywoodienne, le jeune footballeur Sénégalais n’en était pas au bout de ses peines. En janvier 2019, le Damac FC ayant eu connaissance d’une nouvelle affaire de viol (Novembre 2018, Molde) mettant en cause leur nouvelle recrue, décide de s’en séparer. Ce fut officiellement la dernière destination où Babacar Sarr sera localisé. 

Entre temps, il s’est complètement « volatilisé », impossible à retrouver par les radars d’Interpol. Si d’aucuns estiment qu’il est toujours sur le sol Saoudien, certains nourrissent la thèse selon laquelle Sarr aurait regagné son pays d’origine le Sénégal. En attendant, la procureure générale de la Norvège, Ingvild Thorn Nordheim, a émis un mandat d'arrêt international pour le retrouver…
 
Lundi 9 Mars 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :