Real Madrid : la machine à buts Cristiano Ronaldo règle ses comptes

Auteur d'un doublé sur la pelouse du Borussia Dortmund (1-3, 2e journée de Ligue des Champions), la star du Real Madrid Cristiano Ronaldo a profité des micros tendus en fin de rencontre pour mettre les points sur les i et évoquer la question de sa prolongation.


410 et 411. Sur la pelouse du Signal-Iduna Park, contre le Borussia Dortmund (1-3, 2e journée de Ligue des Champions), Cristiano Ronaldo (32 ans) a ajouté deux nouveaux buts à sa collection, ses 410e et 411e sous la tunique du Real Madrid. Une sacrée performance pour le Portugais, qui disputait mardi soir son 400e match avec la Casa Blanca. « Je suis content pour Cristiano, parce que, dès qu’il ne marque pas, on en fait tout un plat », s’est félicité son entraîneur Zinedine Zidane en conférence de presse d’après-match, fier de son vorace attaquant.
La star merengue, rare dans les médias depuis quelques semaines, s’est elle aussi exprimée à l’issue de la rencontre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que CR7 n’a pas eu sa langue dans sa poche. « On dirait que je dois prouver, match après match, quel joueur je suis. Je suis surpris de l’opinion publique à mon sujet. Une fois de plus, les chiffres parlent pour eux. Je suis très heureux d’avoir joué mon 400e match, d’avoir marqué mon énième but, mais ceux qui parlent sur moi ont certainement une bonne explication », a-t-il lâché en zone mixte, relayé par As, avant de poursuivre.
CR7 se paie les critiques et envoie un message à Pérez

« C’est normal, quand je suis bien et que j’ai des occasions, je marque. Parfois, le gardien adverse ou les poteaux m’en empêchent, mais c’est le football. Ma philosophie de vie est toujours la même, je suis un professionnel exemplaire et je n’abandonne jamais, j’ai toujours l’esprit sain et propre, prêt à relever les défis et subir les critiques, qui sont toujours plus acides. Je suis bien et content aux côtés de mes partenaires », a-t-il lancé, visiblement remonté. Une fois ce sujet évacué, le Lusitanien a ensuite abordé la question de son avenir, remis en cause durant l’été après ses soucis fiscaux.
« Pas à mon aise à Madrid ? Cela n’est jamais sorti de ma bouche, les gens parlent de moi tous les jours, partout dans le monde. Je vis pour le football et ma famille, pas pour la presse. Parfois, les polémiques naissent au Portugal, en Espagne, en Allemagne... Celui qui prononce le nom de Cristiano crée le buzz. Quand tu es grand, on parle de toi », a-t-il rétabli, évoquant la question d’une possible prolongation (son contrat court jusqu’en 2021).
« C’est une bonne question, je suis heureux, les choses arrivent naturellement. Vous devriez plutôt poser cette question au président, il pourra mieux répondre que moi. Moi, je suis content, je fais ce que j’aime, je suis heureux. Je suis heureux des prolongations de mes partenaires », a-t-il conclu, mettant une petite pression sur son patron Florentino Pérez. Le patron justement, Cristiano Ronaldo a montré qu’il l’était toujours sur la pelouse.
Mercredi 27 Septembre 2017




Dans la même rubrique :