Réaction du gouvernement burkinabè face aux exigences de la CEDEAO

Le Porte-parole du gouvernement Lionel Bilgo était face à la presse pour livrer la réponse du Burkina Faso par rapport à l'interpellation de la CEDEAO sur la libération de l'ancien président Roch Marc Christian Kaboré. Le Porte-parole du gouvernement est ferme, « la CEDEAO doit tenir compte du contexte de chaque État et du désir de chaque peuple ».


Jeudi 31 Mars 2022
Avec AFP



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :