Réaction de Monsieur Moustapha Mamba Guirassy relative à l'assassinat de la conseillère municipale de Missirah Sirimana, Coumba Macalou.


"J'ai appris avec beaucoup de douleurs le meurtre de Madame Coumba Macalou. Une brave dame, entreprenante sauvagement tuée sur son lieu de travail (ses champs) dans le village de Wansangran, commune de Missirah Sirimana, département de Saraya, région de Kédougou.
Coumba Macalou était une vraie battante, une conseillère municipale qui avait ses propres champs. Son meurtre vient allonger la longue liste des victimes d'agressions.  
Et au même moment Macky SALL et son gouvernement dépensent des sommes faramineuses pour l'acquisition d'équipements anti émeutes.
Pour la première fois, dans toute l'histoire de ce pays, un gouvernement décide de réserver les 90% des dépenses d'investissement du ministère de l'intérieur à l'acquisition de matériels anti émeutes. Des engins que les sénégalais n'ont jamais vus pour essayer juste d'intimider le peuple.
Mais, de quoi Macky SALL a t-il peur ? La question mérite d'être posée si on sait qu'il n' y a que sa propre sécurité qui l'intéresse.
L'urgence devrait être la révision de la carte sécuritaire, le rééquilibrage et l'optimisation des dépenses de l'Etat pour la sécurité afin de mieux prendre en charge les besoins sécuritaires des zones périphériques ; mais aussi ceux des couches vulnérables. Il y a aujourd'hui une absence totale de politique sécuritaire. On ne peut pas et on ne doit pas confier la sécurité à des gens qui « ne pensent qu'aux prochaines élections ».
Je m'engage à confier, si le peuple sénégalais me fait confiance le 24 février 2019, le ministère de l'intérieur à un homme de l'art, à dépolitiser le ministère de l'intérieur. Je ferai confiance aux hauts fonctionnaires, aux techniciens chevronnés, aux hommes de l'art pour la mise en œuvre d'une véritable politique sécuritaire. "
Vendredi 12 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :