Rationalisation des masters dans les établissements d’enseignement supérieur : Une rationalisation en vue pour un bon encadrement et une bonne insertion professionnelle.


Face à une augmentation exponentielle des masters et à un faible taux d’achèvement, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a entrepris de mener une large réflexion pour faire le bilan et décider des réorientations nécessaires.

 

Pour ce faire, un atelier de deux jours réunit les recteurs, les directeurs d’école spécialisées publiques et le directeur du campus franco-sénégalais.

 

Pour une bonne appropriation des travaux, le ministre a tenu à faire participer les étudiants qui sont principalement concernés. Les acteurs du patronat sont également ciblés.

 

Le directeur général de l’enseignement supérieur a fait l’état des lieux en soulignant le pléthore de masters ( 295) avec un faible d’encadrement et une faible insertion des sortants.

 

Chaque université et école a précisé sa situation avant que le directeur des bourses ne revienne sur les incidences financières de cette situation. Plus de 17 milliards de francs ont été versés comme bourses aux étudiants des masters l’année dernière.

 

Malgré cet effort de l'État, la plupart des inscrits redouble en première comme en 2e année.

 

Le Ministre, Dr Cheikh Oumar Anne, a souligné que les autorités attendent beaucoup de cet atelier pour travailler sur l’encadrement et l’employabilité des sortants.

Lundi 15 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :