Rassemblement religieux à Kolda : Peur dans la ville...


Rassemblement religieux à Kolda : Peur dans la ville...
Un rassemblement religieux fait actuellement l’objet de toutes les discussions dans la capitale du Fouladou. À l’heure où tout rassemblement est interdit par les autorités pour lutter contre le covid-19, des marabouts sont venus de la région de Diourbel, d’un village situé à quelques encablures de la ville sainte de Touba où il y a des cas communautaires. Ce qui fait qu’aujourd’hui, toute la population du Fouladou vit dans la psychose, très remontée contre celui qui a autorisée cette manifestation. 

Les forces de l’ordre ont effectué une descente sur les lieux pour constater la situation, mais une autorisation a été brandie par les organisateurs pour montrer qu’ils sont dans leur droit. Ils ont remplacé leur ziarra qu’ils devaient organiser ce samedi 18, par une simple lecture de Coran. Mais pour tout dire, présentement, une grande peur s’est emparée de la ville.

Maître Youba Diakhaby coordonnateur du Forum citoyen section/Kolda, de déplorer  en ces termes : « depuis leur arrivée on vit dans la panique, personne n’est d’accord avec cette attitude, toute la population est exposée à la propagation communautaire. Il n’y a pas à se poser de questions, c’est une violation flagrante de la loi. Du moment où les autorisations de circuler sont interdites pour lutter contre le covid-19, comment un citoyen lambda peut quitter à des centaines  de kilomètres sans être inquiété en disant qu’ils ont reçu l’autorisation du ministre de l’intérieur? » 

Il poursuit, dans la foulée : « quand un  citoyen fait des efforts pour respecter les mesures, un autre les bafoue. Maintenant,  compte tenu de la situation, ils disent qu’ils vont organiser une cérémonie de lecture de Coran à la place de leur ziarra. Ils quittent Touba où sévit le coronavirus pour venir ici sous prétexte d’organiser des ziarra alors que les autorisations de circuler sont suspendues. Il faut que les autorités prennent leurs responsabilités! »

À l’image de maitre Diakhaby, tous les koldois sont inquiets et craignent pour leur santé à cause de cette situation. Du reste,  un des responsables accompagnant le marabout nous a nous confié que « la presse est interdite d’accès dans l’enceinte des lieux, arguant avoir une autorisation dûment  signée par l’autorité pour organiser leurs activités annuelles... »
Lundi 20 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :