Rappel à Dieu de Pape Diouf / Maitre Augustin Senghor et Mady Touré pleurent « leur » Pape


Depuis le rappel à Dieu du journaliste de formation reconverti en agent de joueurs, difficile de recueillir  un mot des acteurs du ballon rond sénégalais. La triste nouvelle est tombée comme un coup de massue sur la tête des férus du ballon rond.

Seuls les plus résistants parmi ceux qu’on a contacté ont pu lâcher quelques mots. Maitre Augustin Senghor, président de la fédération sénégalaise de football malgré le choc, nous a livré au bout du fil que le défunt leur était d’une très grande importance, l’équipe fédérale. Il était toujours présent lorsque la « Nation » avait besoin de son expertise : dans le choix des entraineurs, il leur prodiguait des conseils. Une icône du ballon rond sénégalais vient de s’éteindre.

Mady Touré, président de l’Académie Génération foot, dévoila quant à lui que c’est feu Pape Diouf qui lui a permis de signer son premier contrat dans un club français, en 1984. Selon l’ancien président des espoirs de Bignona, Pape Diouf « est comme un grand-frère », car ils ont grandi dans le même quartier de Dakar à Fann. Il dit lui aussi au bout du fil, que «Le Sénégal vient de perdre un  grand homme de valeur. Un monsieur honnête. Il s’est battu et a toujours été juste dans ses choix», témoigne Mady Touré.

À l’unanimité, le monde du football vient de perdre une grande figure historique. Car il a ouvert les yeux aux africains. Il est le premier noir Africain à être président d’un club de division première en Europe et pas n’importe quel club, l’Olympique de Marseille. Il a géré la carrière de bon nombre de joueurs qui ont fini de montrer leurs talents dans les différents stades européens...

 

 
Mercredi 1 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :