RÉUNION SUR LE PARRAINAGE : Idy, Khalifa Sall, Malick Gakou, Bamba Dièye, le front de l'opposition... se démarquent du PDS

Comme lors des Législatives de 2017, un vent de fissure divise les partis de l’opposition du Sénégal sur le parrainage. Le PDS, qui entend boycotter le ministre de l’Intérieur aujourd’hui, n’émet pas sur la même longueur d’onde que Rewmi, Manko Taxawu Senegaal, le Front national de l'opposition et Grand Parti (GP).


Candidats déclarés avant la lettre, Idrissa Seck, Khalifa Sall et Malick Gakou ont décidé de faire partie ce lundi de la table ronde organisée par le ministre de l’Intérieur pour discuter des modalités de la loi sur le parrainage.
Contrairement à ce qui se laissait entrevoir concernant la lutte pour la libération des « détenus politiques » dont Khalifa Sall et la restauration de la démocratie pour les libertés individuelles et collectives, Rewmi, Manko Taxawu Senegaal et le Grand parti (GP) « boycottent » le Parti démocratique sénégalais (PDS) et son candidat, Karim Wade. ils ont annoncé, par l’intermédiaire de leurs porte-parole respectifs, leur souhait de se mettre au tour de la table pour discuter des modalités de cette loi qui a été votée récemment, au forceps, à l’Assemblée nationale.
En dépit du tollé qu’elle aura suscité au sein des Etats-majors et de l’opinion publique. Aly Ngouille Ndiaye semble être une corde raide pour réussir son coup. En effet, contre toute attente, le chargé des élections du Parti de l’ancien Premier ministre, idrissa Seck, qui s’exprimait sur les ondes de la radio Zik fm, a surpris plus d’un.
Tant son mentor est l’opposant le plus farouche au régime de Macky Sall. Mais pas sur ce coup-ci. A l’en croire, dès l’instant que la loi sur le parrainage a été votée et promulguée, il n’y a plus d’alternative possible. La seule issue qui soit et demeure désormais, c’est de prendre part à toutes les étapes du processus pour son applicabilité.
« De mon point de vue, tout Sénégalais désirant prendre part à l’élection Présidentielle de février 2019 doit, nécessairement, recueillir les outils pour sa candidature », a indiqué Ass Babacar Guèye dans une déclaration qui sonne comme un appel.

Idy, Gakou et Khalifa lâchent... Karim

Mieux, Malick Gakou, accusé à tort ou à raison d’avoir été le plus grand élément diviseur dans la grande coalition de l’opposition lors des législatives, partage le même avis que le Rewmi de Idrissa Seck. Pourtant virulent pourfendeur du ministre Aly Ngouille ndiaye et du régime de Macky Sall, le président du Grand part (GP) a donné son accord de principe. il prendra part à la rencontre au grand dam du PDS qui continue de « dénoncer » la présence d’un homme politique à la tête du département en charge des élections.
Et si l’opposition, notamment le PDS, ne s’était pas encore remise de cette pilule amère à avaler à quelques jours du début de la campagne électorale, c’est Khalifa Sall qui lui porta l’estocade. Candidat déclaré depuis Rebeuss où il est soumis aux rigueurs de la prison, il envoie Karim Wade et ses souteneurs se balader loin.
En effet, alors que le PDS, allié de circonstance dans l’affaire qui l’oppose à la Dame justice, le maire de Dakar désigne, depuis sa cellule, son plénipotentiaire en la personne de idrissa Diallo.
Président du mouvement «Khalifa Président» (KP), le maire de Dalifort-foirail n’a cessé de crier urbi orbi que Khalifa Sall est et reste, le candidat du Parti socialiste. Et pour convaincre les plus sceptiques, en dépit de l’incarcération de mentor, il a sillonné toutes les villes du pays pour semer la bonne graine. Ce choix porté sur lui, n’est que reconnaissance. Et une suite logique d’un combat dont il se veut gagnant, au soir du 24 février 2019. Le front national de l'opposition a aussi qu'il répondra à l'appel du ministère de l'intérieur tout comme Cheikh Bamba Dièye. Pendant ce temps, c’est le PDS qui se voit affaibli. ceux qui auraient pu constituer sa force, sont en train de le lâcher. L’un après l’autre. Un sacré coup dur pour son candidat virtuel... Karim Wade.
Lundi 27 Août 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :