RÉTRO 2018 À SAINT- LOUIS : Mort de l’étudiant Fallou Sène, raz-de-marée, accidents au niveau de la brèche, visite d’Emmanuel Macron ….


À Saint-Louis l’année 2018 a été marquée par diverses catastrophes naturelles. L'année 2018 a en effet été marquée à Saint-Louis, plus particulièrement dans les quartiers de  la Langue de Barbarie que sont  Santhiaba, Goxu-Mbathie, Guet-Ndar, Hydrobase, mais aussi la commune de Ndiébène Gandiole, par des raz-de-marée qui ont occasionné de nombreux désagréments aux populations de ces quartiers. Les eaux marines ont envahi plusieurs maisons et autres concessions. 

La dernière qui s’est signalée a fait un bilan de deux morts et des blessés graves. Toujours dans la langue de Barbarie, les populations ont porté le deuil à maintes reprises après le  chavirement de nombre  de   pirogues au niveau du canal de délestage. Pour cette année 2018, la brèche a causé beaucoup de préjudice à cette communauté,  car plus d’une vingtaine de jeunes pêcheurs y ont perdu la vie. 

La venue du président de la République française, Emmanuel Macron, a         aussi marqué les populations de Saint-Louis. Les 927 familles sinistrées de la Langue de Barbarie, victimes des raz-de-marée et relogées sur le site du croisement Bango Khar Yalla qui ont beaucoup souffert de ces catastrophes naturelles, ont retrouvé un peu d’espoir  lorsqu’elles ont appris la bonne nouvelle relative à la signature d’une convention de financement de la Banque Mondiale. Un accord qui permettra de mettre en œuvre et dans les plus brefs délais, le projet de relèvement d’urgence et de résilience de Saint-Louis. Un vibrant hommage a été aussi rendu  au Gouvernement et à la Banque Mondiale qui ont signé cette convention de financement  d’un coût global de 16 milliards Cfa.

Dans le domaine agricole, la vallée du fleuve Sénégal a enregistré de très bons résultats avec  une production  record de plus 460 000 tonnes de riz paddy sur une superficie cultivable de 72 144 ha. Pour la filière tomate 67 669 tonnes ont été obtenues pour cette campagne. En ce qui concerne  la culture de l’oignon, 5 076 ha ont été emblavés.  Les producteurs de la vallée ont récolté au total 122 732 tonnes, des résultats  obtenus grâce à une volonté politique affirmée, mais aussi à une bonne pluviométrie.

L’année 2018 a été aussi marquée par la mort de l’étudiant Fallou Sène tué d'une balle par un gendarme le 15 mai dernier  lors des affrontements opposant  forces de l’ordre et étudiants de Saint-Louis. Un drame qui a fortement  perturbé l'année  universitaire et entraîné une année blanche au niveau de plusieurs UFR à l’Ugb. 

Sur le plan de la lutte syndicale, les travailleurs de la CSS de Richard-Toll ont organisé une grande  marche pour dénoncer  l’importation du sucre qui a été autorisée par le ministre du commerce.

À l’Hôpital Régional de Saint-Louis, le  bras de fer entre la direction et les syndicalistes a aussi perturbé le bon fonctionnement des services du centre hospitalier. Beaucoup de sit-in ont été organisés par les blouses blanches pour des revendications. En politique, le parrainage pour les prochaines échéances électorales a été une occasion pour les responsables des différents partis politiques de se mesurer, mais aussi de collecter le maximum de signatures pour leurs candidats. La division notée entre responsables dans les rangs du PDS a aussi marqué les esprits; les agissements du secrétaire général de la fédération départementale ont été fortement critiqués par ses camarades de parti. Dans le Fouta, la guéguerre entre les partisans du ministre Abdoulaye Daouda Diallo et ceux de la Nouvelle Dynamique dirigée par Cheikh Oumar Hanne a beaucoup secoué le fonctionnement des instances  de l’APR.

 L’année 2018 a été aussi marquée  à Saint-Louis par les visites du président de la République. Macky Sall a annoncé la réalisation d’un mur de protection long de 8 kms dans la Langue de Barbarie, le balisage et la stabilisation de la brèche et le démarrage des travaux de l’extension de l’aéroport de Saint-Louis. 

En sport, l’élection du bureau de la ligue de Saint Louis a été au centre des querelles entre le camp du Docteur Dia actuel président et celui d’El hadji Makhtar Guèye. Des élections perturbées et qui, finalement seront reportées  à trois reprises. Une situation qui a fait perdre à la ligue de Saint- Louis sa place au sein de la fédération sénégalaise de football.

 
 
Mercredi 26 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :