RESTAURER LA CONFIANCE ENTRE MUSULMANS DU SÉNÉGAL (Par Cheikh Tidiane Sy)


Une partie de la communauté sénégalaise a décidé de célébrer la fête de l’Aid El Fitr ce mercredi sur la base de l’apparition de la lune dans 3 pays de la sous-région alors que la grande majorité des sénégalais va attendre ce soir pour décider de la conduite à suivre. Au-delà des divergences d’approche jurisprudentielle entre partisans de l’observation différenciée dans chaque zone géographique (ikhtilaf Al matalie) et ceux de l’observation unifiée dans tous les pays du monde (ittihad Al Matalie), il s’agit plus d’un manque de confiance entre musulmans du Sénégal.
En effet, ces divergences sont étroitement corrélées à nos différences idéologiques entre communautés d’obédience soufie et non soufie, tout au moins à une ou deux exceptions près. Sur ce coup, Le Sénégal se distingue lamentablement du reste du monde par l’incohérence de nos positions là où partout ailleurs les communautés musulmanes arrivent à se mettre d’accord sur une approche jurisprudentielle et définir un calendrier lunaire acceptable et accepté de tous.
Malgré notre tradition de bon vivre-ensemble entre communautés religieuses, Notre pays est caractérisé par un manque de confiance entre certains musulmans qui se regardent en chiens de faïence s’accusant mutuellement, parfois de mécréance et d’innovation pour les uns ou d’irrévérence a l’endroit de leurs guides religieux pour les autres.
Comment instaurer un climat de confiance quand le minimum requis pour le vivre ensemble et le respect de la différence n’est pas rempli par les différentes parties?
En matière de scrutation du croissant lunaire, la probité morale de la source d’information est primordiale, de surcroît quand il s’agit de personnes ne partageant pas les mêmes points de vue sur moult questions.
Au demeurant, soufis et musulmans réformistes sont condamnés à vivre ensemble
La divergence entre Oulémas est une miséricorde de Dieu et je suis sûr que Dieu ne punira pas une communauté dans son souci de s’unir sur la voie d’Allah. وَتَعَاوَنُوۡا عَلَى الۡبِرِّ وَالتَّقۡوٰى‌ ۖ وَلَا تَعَاوَنُوۡا عَلَى الۡاِثۡمِ وَالۡعُدۡوَانِ‌ ۖ
Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Nous dis le Coran.
 
Alors les musulmans sénégalais doivent se faire confiance et s’accorder sur une approche jurisprudentielle en matière d’observation du croissant lunaire.
Pour cela, il faut que nos techniciens du Fiqh aient plus le sens du dépassement et s’arment de sagesse dans leur approche jurisprudentielle car en fin de compte, Nous avons tous raison. Alors soyons tous raisonnables pour le bien de tous et au nom de l’Islam et de la Nation qui nous lie.
C’est seulement au bout de cette unité et de la confiance entre coreligionnaires qu’une réflexion profonde pourra être menée pour prendre en compte les aspects scientifiques et organisationnels pour la mise en place d’un organe unifié de scrutation du Croissant lunaire.
 
Aid Moubarak !
 
Cheikh Tidiane Sy
Cadre Unitaire de l’Islam.
 


 
Mercredi 12 Mai 2021
Dakar actu




Dans la même rubrique :