RÉQUISITIONS AUX BANQUES DANS L’AFFAIRE PETROTIM : Le virement présumé de 250 000 dollars introuvable.

Les réquisitions policières adressées aux banques sénégalaises n’ont pas permis d’établir l’existence du fameux virement de 250 000 dollars que Timis aurait effectué en faveur d'Agritrans. En tout cas, ce virement évoqué par la Bbc n’existe pas dans les deux comptes d’Agritrans logés à la Banque islamique du Sénégal (Bis) et à la Banque agricole (ex-Cncas) de Fatick. Comme en témoignent les relevés qui s’étalent de la création d’Agritrans en 2011 à 2019. Le même constat se dégage des autres comptes professionnels/entreprises d’Aliou Sall.


Dans son reportage qui continue de faire du bruit au Sénégal, la BBC soutenait qu’Aliou Sall aurait reçu, via Agritrans, 250 000 dollars de la part de Timis corporation. Ce «virement» a été au centre des investigations de la Brigade des affaires générales (Bag) de la Division des investigations criminelles (Dic). 

Gérant d’Agritrans à l’époque, Abdoulaye Thimbo a nié l’existence de cette opération lors de son audition tout comme Aliou Sall qui en serait le bénéficiaire. 

Interrogé, El Hadji Kassé qui avait évoqué ce virement, mais dans le cadre d’un projet agricole, avait soutenu devant les enquêteurs ne pas disposer de preuves établissant son existence.

Alors, ce virement existe-t-il ou pas ? Pour disposer d’une réponse irréfutable, les enquêteurs de la Dic ont adressé une réquisition à toutes les banques de la place afin de disposer de tous les relevés des comptes personnels et comptes entreprises d’Aliou Sall y compris Agritrans, montée en 2011. Et ce, sur la période allant de 2010 à 2019 et, à partir de 2011 pour Agritrans qui a vu le jour cette année. 

Concernant en particulier Agritrans, les retours des banques montrent que deux comptes ont été identifiés à la Banque islamique du Sénégal (Bis) et au niveau de la Banque agricole (ex-Cncas) de Fatick. Mais nulle part dans les relevés fournis, il n’existe la trace d’un virement en provenance de Timis ou même une opération qui tournerait autour de 250 000 dollars.

Cependant, pour les comptes personnels d’Aliou Sall, la réponse des banques a permis de détecter des virements en provenance de Timis. 

Il s’agit d’opérations mensuelles de 25.000 dollars étalées sur cinq ans. Un montant qui correspond exactement au salaire dont parlait Aliou Sall. On attend avec impatience Baba Aïdara qui assurait récemment disposer de la preuve de ce fameux virement. 

Une chose est sûre : s’il est effectif, cela ne s’est pas fait dans une banque sénégalaise ou dans les deux seuls comptes sénégalais d’Agritrans.

Jeudi 29 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :