RENVOYÉ EN JUGEMENT POUR COMPLICITÉ DE CONTREFAÇON, FALSIFICATION ET ALTÉRATION DES SIGNES MONÉTAIRES : «Ngaaka Blindé» à la... Chambre criminelle

Même s'il est désormais visé pour complicité, il n'en demeure pas moins que le rappeur Baba Ndiaye dit "Ngaaka blindé" a été renvoyé, non pas devant le tribunal correctionnel, mais devant la Chambre criminelle. Le dossier a été criminalisé...


RENVOYÉ EN JUGEMENT POUR COMPLICITÉ DE CONTREFAÇON, FALSIFICATION ET ALTÉRATION DES SIGNES MONÉTAIRES : «Ngaaka Blindé» à la... Chambre criminelle
Libération révélait que le rappeur Baba Ndiaye dit "Ngaaka blindé" n'était plus visé comme coauteur dans l'affaire de faux billets présumés, mais comme complice. Ce que confirme l'ordonnance du doyen des juges. N'empêche, le dossier a été criminalisé pour dire que c'est devant la Chambre criminelle que va se jouer le sort du rappeur. L'étudiant Khadim Thiam est visé comme auteur principal alors que Cheikh Sarr, Talla Guèye et Awa Ndiaye qui avaient été arrêtés dans le cadre de la même affaire ont obtenu un non-lieu total.
Lors d'un contrôle de routine, la police avait découvert 5,7 millions en faux billets dans une 4X4 louée par Baba Ndiaye qui était avec Talla Guèye, Awa Ndiaye et Cheikh Sarr.
Interrogé sommairement, il avait déclaré que les faux billets avaient été confectionnés pat Khadim Thiam et que ce serait pour les besoins d'un clip. Un transport effectué au domicile de Khadim Thiam au quartier Sam à Guédiawaye avait permis d'interpeller ce dernier et de saisir 630.000 FCFA en coupures de faux billets.
Devant les enquêteurs et face au magistrat instructeur, les mis en cause présumés ont servi la même version. "Ngaka blindé", persistait et signait que les faux billets devaient être utilisés pour les besoins d'un clip qui devrait être tourné à Saly. Il ajoutait que la villa où le tournage devait avoir lieu avait déjà été louée. Khadim Thiam, qui est aussi membre du staff du rappeur, a répété la même chose indiquant qu'il était convenu que les billets soient détruits à la fin du tournage. Des arguments qui ne semblent pas avoir convaincu le magistrat instructeur.
A noter que dès les débuts de l'affaire, "Ngaka Blindé" a complètement déchargé Talla Guèye, Cheikh Sarr et Awa Ndiaye qui, selon lui, devaient jouer dans son clip.
Par ailleurs, en pleine procédure, les enquêteurs avaient reçu la visite d'une dame, B. Ndir, qui prétendait être victime des agissements de "Ngaka Blindé" qui lui aurait remis des faux billets. Mais invitée à porter plainte et à présenter les billets en cause, elle a affirmé ne plus être en mesure de confirmer qu'il s'agissait de "Ngaaka blindé". Pour les billets en question, elle soutenait qu'ils auraient été détruits par sa mère...
Samedi 21 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :