RENTRÉE DES ÉLÈVES À MBACKÉ - Le préfet et l'Ief parlent d'effectivité du concept Ubi Tey Jang Tey avant de relever quelques couacs


À Mbacké, pour cette rentrée des classes, le personnel enseignant a été plus dégourdi que le peloton des élèves. Ces derniers, contrairement à leurs maîtres et maîtresses venus en masse, n'étaient présents que par fractions dans les écoles. Le constat est de l'Inspecteur de l'Enseignement et de la Formation qui était en tournée en compagnie du préfet du département, des syndicalistes, de l'association des parents d'élèves, des agents du service d'hygiène etc...

''Globalement nous sommes satisfaits de la présence massive des enseignants et des membres de l'administration et des élèves qui sont présents dans les salles de classe. À Mbacké le concept Ubi Tey, Jang Tey est une réalité. Maintenant le grand défi est de persister dans cette dynamique et faire en sorte que ça se poursuive. En effet, il faut reconnaître qu'en terme de présence, les élèves n'ont pas encore répondu à l'appel. Mais ce qui est important c'est de maintenir ceux qui sont présents. Cela sera une mesure incitative pour les autres. D'ici la semaine prochaine, nous aurons probablement des classes très opérationnelles '', dira en substance Ndiaga Bâ.

Même trompette embouchée par l'adjoint au préfet qui estime toutefois qu'il faudra désormais travailler à dégager l'eau qui inonde certains établissements. ''Nous avons constaté le démarrage des cours au niveau du secondaire, du primaire et du préscolaire. Maintenant il reste à enlever l'eau dans certaines écoles.'' 
Pour le compte des écoles privées, Morane Guèye reviendra sur les difficultés rencontrées avant de souhaiter des solutions.
Jeudi 4 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :