REHFRAM : la «Coalition non à la Franc-Maçonnerie» demande à l'Etat du Sénégal d’ordonner l'interdiction formelle de cette manifestation (DECLARATION)


REHFRAM : la «Coalition non à la Franc-Maçonnerie» demande à l'Etat du Sénégal d’ordonner l'interdiction formelle de cette manifestation (DECLARATION)
Au moment où le Sénégal vient de perdre sept éminents Khalifes généraux, en moins d’un an. Au moment où notre pays cherche à consolider son rôle de leader dans le monde musulman, eu égard à notre coexistence pacifique inter-confessionnelle citée en exemple à travers le monde. Au moment où pointe à l’horizon une année électorale, au lendemain incertain, les populations sénégalaises sont surprises de voir une déclaration venant des Rencontres Humanistes et Fraternelles Africaines et Malgaches (Rehfram), d'obédience maçonnique, faire de Dakar la capitale de la Franc-Maçonnerie mondiale, dans la période du 02 au 03 Février 2018. 
Ce projet n'en est pas à sa première tentative.
Déjà, en 2001, le même projet avait été agité. L'indignation populaire qu’il avait déclenchée dans l’opinion avait suscité l'intervention du Khalife Général de la Famille Omarienne, Thierno Mountaga Tall qui, au nom de l'ensemble des Khalifes généraux du Sénégal, a demandé son annulation. Ce qui fut fait, sur instruction officielle du Ministre de l’Intérieur de l’époque.
Dans la continuité de leur mission de veille et de sauvegarde des nobles valeurs que nous ont léguées nos défunts grands guides religieux, les confréries du Sénégal et toutes les associations islamiques, regroupés dans la «Coalition non à la Franc-Maçonnerie», manifestent leur ferme désapprobation quant à la tenue de cette obscure rencontre. Ils interpellent l'Etat du Sénégal, dans sa mission régalienne de maintien de la stabilité sociale, d’ordonner l’interdiction formelle de cette manifestation, sciemment programmée dans un pays majoritairement croyant, et pouvant conduire à de graves confusions sociétales, voire de troubles à l'ordre public. 
Le Sénégal, pays de Cheikh Oumar Foutiyyou Tall, de Serigne Touba Khadim Rassoul, de Seydil Hadj Malick Sy, de Cheikh Boucounta de Ndiassane, de Seydina Limalouaye, de Cheikhal Khalifa Hadj Ibrahima Niasse et de tous ces valeureux imams, Oulémas, hommes de sciences et de foi qu'il compte, n'acceptera jamais que des congrégations occultes faisant insidieusement, sous prétexte de «protection des libertés», la promotion de cette nouvelle forme d’infanticide qu’est l’avortement, et l’apologie des unions contre-nature, comme les mariages homosexuels, fassent de notre pays leur capitale.
La responsabilité de l'Etat du Sénégal est engagée et les organisations signataires de la présente déclaration, en dépit du repli stratégique annoncé de ces obédiences maçonniques, ne modifieront pour autant en rien leur programme initial. Consistant à alerter les populations sur les mobiles ténébreux de ces loges qui, depuis le mois de décembre dernier, avaient déjà anticipé leurs œuvres d’agression de la société sénégalaise, par une entreprise maléfique de «débauchage» de jeunes gens, via les réseaux sociaux, en leur faisant miroiter monts et merveilles.
Après avoir eu vent de l’intention, inavouée, des organisateurs, après la fin de non-recevoir que le King Fahd Palace leur a opposée, de se redéployer dans d’autres réceptifs hôteliers, notamment à Saly, la «Coalition non à la Franc-Maçonnerie» entament, dès aujourd’hui, sa tournée d’information et de sensibilisation auprès des Khalifes généraux des Cités Religieuse du pays, tout en invitant l’ensemble des responsables de lieux de culte, Imams, Oulémas et Prédicateurs du Sénégal, de relayer ce message d’alerte à travers leurs sermons des vendredis 19, 26 janvier et 02 février prochains.
Pour que ces congrégations maçonniques comprennent définitivement que nous ne nous satisferons pas d’un désistement de façade, qui ne serait qu’une forme de saupoudrage pour endormir l’opinion – une manière de reculer pour mieux sauter ! Le vœu de l’écrasante majorité des croyants de ce pays, épris de justice et de paix, est de voir ces obédiences maçonniques, en mal de notoriété, aller tenir leurs ténébreuses Assises hors du territoire du national. Et laisser tranquille notre pays, fière d’avoir toujours su sauvegarder sa quiétude et son hospitalité légendaire.
Tout en étant fermement attaché à la défense des nobles valeurs que nous ont léguées les grandes figures religieuses qui reposent en terre sénégalaise. 

Ont signé (par ordre alphabétique) : 
Abnâ’ou Hadhrati Tijânyati
Association des Jeunes Solidaires
Association Islam Wahayaat
ANCA
ASDREM de Serigne Bassirou Mbacké 
Collectif National des Daaras modernes Sérigne Omar Tandian
Collectif des Associations Islamiques du Sénégal
Collectif "Non à l’Homosexualité" 
Comité de Suivi du Forum sur le Non-Respect des Valeurs religieuses
Dioundiyoul khourane
Diamaatou Ansarou Dine
Forum Islamique pour l'Education et le Développement 
Fédération des Ecoles Coraniques du Sénégal
Ligue des Imams et Prédicateurs du Sénégal
Mouride Action
Mouvement Pour une Afrique Debout (MPAD)
Mouvement des Femmes Diaratoullah
Nittu Deuggue
Organisation pour l’Action Islamique (OAI)
Organisation pour la Défense des Valeurs Morales
Organisation Islamique JAMRA
Observatoire de Veille et de Défense des Valeurs Culturelles et Religieuses, MBAÑ GACCE
Safinatoul Amane
SOS Consommateurs
Union Sans Frontières
Yewwu Yeete
Mardi 16 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :