RAPPORT IGE À LA MAIRIE DE KAOLACK : L’agent judiciaire de l’État se constitue partie civile

Selon nos informations, l’Agent judiciaire de l’État s’est constitué partie civile devant le juge du deuxième cabinet dans le cadre de l’affaire présumée de malversations à la mairie de Kaolack.


RAPPORT IGE À LA MAIRIE DE KAOLACK : L’agent judiciaire de l’État se constitue partie civile
Libération révèle que le rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE) sur la mairie de Dakar n’est pas le seul à connaître une évolution. Un autre dossier « bouge » dans la plus grande discrétion alors que le procès de Khalifa Sall et Cie suit son cours au niveau du tribunal hors classe de Dakar.
Selon nos informations, l’Agent judiciaire de l’Etat a été récemment entendu par le juge du deuxième cabinet du tribunal de Kaolack. Ce pour formaliser sa constitution de partie civile dans le cadre d’une information judiciaire sollicitée par le parquet de la même localité et relative à un énorme scandale foncier.
En effet, une mission de l’IGE a révélé des lotissements orduriers qui ont profité à de hauts responsables de la mairie qui ont usé et abusé du foncier sous couvert de la population. De la haute délinquance qui risque de faire beaucoup de dégâts et pour cause. L’information judiciaire en question a été confiée au juge du deuxième cabinet de Kaolack qui a commencé ses auditions. En plus de l’Agent judiciaire de l’État, qui a confirmé sa constitution en tant que partie civile, plusieurs témoins - pour la plupart des agents de la mairie - ont été interrogés par le magistrat instructeur qui va s’attaquer à de grosses pointures dans les prochains jours. Une affaire qui à coup sûr va nourrir les commentaires dans la capitale du Saloum.
Mercredi 14 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :