Quelles stratégies pour mobiliser l'électorat féminin ?


Très chères Camarades et Amies ?

Il y a quelques jours seulement, précisément le 08 Mars, nous avons célébré avec éclat, le 161ème Anniversaire de la lutte des Femmes pour la Justice, l’Egalité et l’Equité des Genres.  Prenant appui sur cet événement historique de portée majeure et sachant que le mois de Mars est, par excellence, le Mois des Femmes, notre Mouvement, « M.A.R.E.M », situe son action dans ce double sillage, au travers de multiples actions, dont celle qui nous réunit ce jour autour d’une réflexion partagée et centrée sur une grande question : « QUELLES STRATEGIES POUR

MOBILISER L’ELECTORAT FEMININ » ?

Pourquoi cette question s’impose – t – elle d’elle – même ?
D’abord, parce que dans quelques mois nous irons aux Elections Présidentielles pour réélire le Président Macky Sall. Ensuite, parce que nous sommes des femmes et des filles, nous qui composons 52% de la Population Totale du Sénégal et 54% de la population électorale de notre pays. Autrement dit, ce sont  Nous autres Femmes du Sénégal, qui faisons et défaisons les pouvoirs, « GNOOY FAL, GNOOY FOLLI » !
Mais si nous comprenons bien les raisons qui guident notre choix,  comment devrions – nous répondre à la question ?

A notre avis, mobiliser l’Electorat Féminin, c’est :
Premièrement,  que nous comprenions Toutes et Tous, que nous sommes dans ce qu’on appelle le « TGV », c’est – à  - dire « Travailler  pour Garantir la Victoire ». OUI, nous allons gagner, car nous ne pouvons pas ne pas gagner, pour de multiples raisons sur lesquelles je reviendrai, de manière générale. 
 
Mais, très Chères camarades et amies,  pour que l’espoir d’une victoire se transforme en certitude absolue, il nous faut opter pour le « TER », c’est – à – dire, Travailler Ensemble pour la Réussite.  

Chères Amies, il est temps de mettre fin aux fausses querelles, ou plutôt aux querelles de borne – fontaine, celles qui ne mènent à rien d’autre qu’à la division fatale. Travailler, Ensemble pour la réussite, c’est comprendre que nous sommes dans le TEMPS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.
 Nous n’avons pas le droit de compromettre les chances de victoire de Macky Sall, parce que nous serions « Pro – Monsieur » ou « Pro – Madame ». Nous ne sommes Toutes et Tous, que des militants d’un Parti qui s’appelle « ALLIANCE POUR LA REPUBLIQUE » (APR) dirigé par un grand Président nommé MACKY SALL pour lequel nous nous mobilisons pour lui assurer un second Mandat garant de la durabilité de notre Parti. 
Refusons donc d’être des faire – valoir ou des porte -  voix de qui que ce soit. OUI, nous devons être des militantes disciplinées, encadrées par tous nos Responsables, pour, en commun, mener le combat commun pour le succès commun. 
Je veux dire,  en somme, que nous devons taire nos querelles, le plus souvent artificielles, pour valoriser l’essentiel qui demeure simple, à savoir tout faire pour que MACKY SALL  triomphe le 24 Février 2019 ! C’est cela que nous appelons Toutes et Tous, « NDAM », Nouvelles Dynamiques Autour de Macky !!

Deuxièmement, il nous faut mener un intense travail de terrain et rénover nos méthodes d’intervention politique. Je crois que nous ne devons pas nous limiter à l’Approche politique fondée exclusivement sur les Arrondissements (THIES/NORD/EST/OUEST). Nous devons privilégier les QUARTIERS. A la tête de chacun des 62 Quartiers de la Commune, nous devons installer des Comités Locaux de Base qui pourraient être subdivisés en Zones. Pour diriger chacune de ces Structures, seront installées des femmes dûment mandatées par les populations. Un Comité de Coordination Communal serait ainsi érigé sur des bases démocratiques et efficientes. Je crois même que ce modèle proposé par des femmes pour des femmes, pourrait inspirer le prochain Comité Electoral Communal que la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar mettra sur pied  pour 2019. Dans le même temps, nous devons innover, dans notre stratégie d’approche des populations. Nous maintiendrons, sûrement, les meetings et les Rassemblements politiques de quartiers.   Nous devons y ajouter, désormais, des « Opérations NEMEKU », des « Opérations GUINDI », des « TAKUSAANU YOKKUTE » ou encore des « PENCUM YOKKUTE ». Ainsi, l’élargissement des Responsabilités, dans le cadre d’un leadership unifié et légitime, est à l’ordre du jour de notre agenda politique.

Troisièmement, il nous faut construire un Discours politique d’intervention, un discours pour persuader et convaincre les femmes ; un discours qui serait, en même temps, un contre – discours de celui de l’Opposition. Il s’agit donc de bâtir un discours fondé sur 04 Axes, à savoir : les Réalisations du Gouvernement dans tous les Secteurs,  les Réalisations faites à Thiès, celles qui sont envisagées pour Thiès et, enfin, celles qui concernent, spécifiquement, les Femmes ! C’est dire que, dans les plus brefs délais, les femmes du Parti et de toute la Coalition doivent être outillées sur ces questions.
Pour l’heure, nous devrions insister sur la CMU qui protège l’Enfant et la Mère, les Bourses de Sécurité Familiale, la Loi d’Orientation Sociale qui protège aussi, grâce à la Carte d’Egalité des  Chances, les Handicapés qui constituent 15% de la Population de notre pays. Nous devons également insister sur la baisse des denrées de 1ère nécessité, stabilisée depuis 2012, du jamais vu dans la tradition politique sénégalaise.  Ainsi, le Président Macky SALL  est le Président du « WAGNI » rompant avec le « YOKK » qui a toujours prévalu au Sénégal. Il est aussi et surtout, le Président du « BEUG JABOOT » et du « TERAL JABOOT », voire du « YËRËM JABOOT » comme le confirment  les mesures prises, en faveur des Pensions de Retraite, du Programme SESAME rénovée et de la Nationalité octroyée par la mère. Cette Liste de bienfaits doit être étendue à l’Electricité qui pénètre  de plus en plus dans les ménages et dont le prix est sensiblement baissé, au nouveau Code des Impôts qui augmente le Salaire des Pères et Mères de Familles fonctionnaires.  En somme, cette Liste est exhaustive, compte non tenu du fait que je ne parle même pas du PUDC et de PROMOVILLES. Comme je l’ai dit, nous devons revenir, dans tous les détails de ces Réalisations, pour armer nos femmes. Ce discours doit être complété par les Infrastructures, celles qui valident le statut de « THIES BENN DËKK, GNAARI GARE » et qui  en même temps, élèvent notre Commune en Axe autoroutier national de premier ordre. Nous  y reviendrons amplement, au cours de l’élaboration et de la matérialisation de notre Plan d’Action

Quatrièmement, nous devons honorer la Devise de notre Parti, à savoir : « TRAVAIL/SOLIDARITE/DIGNITE ».  Il est triste de constater, que la Devise n’est plus notre boussole, car, l’une des plus graves carences notées dans notre Parti, est l’absence de SOLIDARITE !!!
Réhabilitons donc la Solidarité, la Discipline et l’esprit de Parti, dans nos rangs. C’est l’une des conditions de notre victoire finale !

Voilà mes Très Chères Camarades et Amies, quelques – unes des propositions fortes que nous faisons en vue de garantir une mobilisation massive de l’Electorat Féminin en faveur du Président Macky SALL,  dans la plus merveilleuse des Communes du Sénégal et notre plus précieux bijou de famille que nous aimons Toutes et Tous : THIES.
Camarades, je vous remercie de votre aimable attention ;

Mme Mame Mbaye Gueye
Responsable politique à Thies.
Secrétaire général du  réseau MAREM.
 
Mardi 13 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :