" Quartier libre, Covid-19 ... circulez ! " (Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS) SUTSAS-SUDTM-SAT-SANTE/D AND GUEUSSEUM )


" Quartier libre, Covid-19 ... circulez ! " (Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS) SUTSAS-SUDTM-SAT-SANTE/D AND GUEUSSEUM )
C'est avec beaucoup d'inquiétude que l'Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS) SUTSAS-SUDTM-SAT SANTE/D AND GUEUSSEUM a accueilli les mesures d'assouplissement édictées par le Chef suprême de la guerre contre la Covid-19 dans son message solennel à la nation du lundi 11 mai 2020, au moment où la pandémie abordait naturellement une pente ascendante ponctuée par 177 nouveaux cas et 19 morts pour un cumul de 1.995 testés positifs. 

Paradoxalement, l'intensification de la lutte n'étant pas au rendez-vous au moyen entre autre, de confinement des zones épicentres, le port obligatoire du masque dans les lieux publics et dans la rue, les restrictions de la circulation intra-urbaine dans les zones rouges de même que la célérité dans la distribution des kits alimentaires, le quartier, dès lors, devient subséquemment libre pour la circulation du virus avec ses conséquences désastreuses. Ainsi en a décidé le Chef de l’Etat, contre toute attente. 

Quant aux stoïques soldats (personnel soignant), premiers et derniers remparts dans le combat dont certains (une cinquantaine) ont été contaminés ou mis en quarantaine avec leurs lieux de travail temporairement fermés, ils attendent par endroit, désespérément, des équipements et matériels de protection depuis belle lurette en dépit des 64 milliards annoncés pour le secteur de la santé/action sociale et la réception pompeuse d’une cargaison d’équipements par le Ministère de la Santé et l’Action sociale. 

Dans un tel contexte d'incertitude, des spécialistes de tout bord entretiennent délibérément et publiquement une cacophonie sur la circulation du virus, le confinement-déconfinement, l'atteinte hypothétique d’un pic épidémique, la consommation "du Covid Organics " sans oublier l'ouverture des écoles, marchés, mosquées et autres lieux de rassemblement avec un argumentaire souvent tiré par les cheveux au grand dam des populations qui ne savent plus à quel sachant se fier. A cet effet, l’ASAS invite l'autorité à siffler la fin de la récréation pour arrêter ce vent de déconstruction de nos fragiles acquis.

Heureusement, AND GUEUSSEUM, dans son rôle de sentinelle, avait alerté en préconisant en son temps l'intensification de la guerre sinon il se ferait tard déclarait-elle, s'il fallait attendre le millième cas positif. Dommage l'appel n'a pas eu un écho favorable, maintenant  avec  au bilan, 2617 cas dont 30 décès, il n'y a d'autres alternatives que la transformation des réceptifs hôteliers en véritables "hôpitaux Covid19 ", des domiciles en milieux de mise en quarantaine périlleux pour les personnes âgées dans l'attente d'improbables solutions pour les cas graves qui suivront inéluctablement.

Par conséquent, à la lumière de tout ce qui précède, AND GUEUSSEUM en appelle à plus d'exigence dans le respect des mesures barrières à l'endroit des populations, à plus de protection individuelle et collective du personnel soignant, des forces de défense et sécurité de même que la presse en mission dans les structures sanitaires. Dans la même veine, le personnel communautaire (ASC, Matrones, Bajanu Gokh) requiert une meilleure protection et une motivation conséquente car, avec la nouvelle stratégie de lutte, il devient à nouveau incontournable.

Enfin l'ASAS SUTSAS-SUDTM-SAT SANTE/D salue le vote de la loi portant allongement de l’âge  de la retraite  de 60 à 65 ans (accords de la convergence SUTSAS/SAS en 2009 et 2014) par l'Assemblée Nationale le 14 mai 2020 en tenant en compte d’une certaine équité dans l'éligibilité des bénéficiaires relativement aux critères d'entrée tardive dans la Fonction publique et la spécificité de certains corps dont le décret d'application tant attendu après sa promulgation en cernera les contours. Par ailleurs, la migration des agents contractuels de l'IPRES vers le FNR (cf. Conférence sociale) devient une exigence de couverture sociale démocratique pour tous les agents de l'Etat et des collectivités territoriales ainsi que le recrutement massif de personnel dans la Fonction publique en priorisant les contractuels les plus anciens et les postes les plus éloignés. 

Nul n'ayant le droit de fragiliser notre vaillante armée face à la Covid-19, malgré certaines insuffisances, AND GUEUSSEUM réitère son soutien aux pouvoirs publics et invite la population et tous les acteurs, pour l'intérêt Supérieur de la nation, à se mobiliser pour barrer la route à cet ennemi mortel.
Jeudi 21 Mai 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :