QUINZAINE DE LA FRANCOPHONIE : La commune de Ngoundiane abrite la cérémonie de lancement.


« En français… s’il vous plaît », est la formule reprise cette année par plus de 300 millions de francophones pour fêter, à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie, le 20 mars 2019, leur langue en partage et la diversité de la Francophonie.
Ce slogan, choisi par Mme Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de la Francophonie, véhicule l’image d’une langue moderne, apte à nommer toutes les réalités du monde d’aujourd’hui, que ce soit dans les domaines du numérique, de l’économie, des sciences, des médias… Il s’adresse tout particulièrement aux jeunes francophones pour leur dire : « Vous avez la chance de parler l’une des langues phares du monde moderne, saisissez-la ! Faites preuve d’imagination et de créativité, en français ! » Le Sénégal dont, l’un de ses fils Le Président Poète, Léopold Sédar Senghor fait parti des principaux fondateurs, n’est pas en reste. En effet, pour lancer ce 19 mars 2019, la quinzaine nationale de la francophonie, la Communauté francophone du Sénégal a choisi la Commune de Ngoundiane, dans l’amphithéâtre de la première Maison de la francophonie du Sénégal pour  une cérémonie riche en couleurs. Cette cérémonie a été présidée par Monsieur Monsieur Mbagnick Ndiaye,  Ministre de l’intégration Africaine, du Nepad et de la Francophonie, en présence de Madame Penda Mbow, Ministre Représentant personnel du Chef de l'État auprès de la Francophonie, et plus d’une dizaine d’Ambassadeurs des pays membres du Groupe des amis de la Francophonie (GAF), de Monsieur Adama Diouf, Président de l’UAEL, Monsieur Fodé Fall, le Préfet de du département de Thiès, Monsieur Médoune Mboup,  Sous-Préfet de l’Arrondissement Thiénaba, et de nombreux Maires du département de Thiès et du Sénégal, et de centaines d’invités venus de la commune de Ngoundiane et d’un peu partout dans le pays. 
Le Maire Mbaye Dione qui s’est fortement réjoui du choix de sa Commune pour abriter pour la première fois  en dehors de Dakar, cette importante cérémonie, a remercié les autorités en charge de ce département et l’OIF pour son partenariat déjà fécond avec la Commune de Ngoundiane. Il a aussi, rappelé que tout en restant ouverts aux autres langues dont les plus parlées dans le monde, en l’occurrence l’anglais, l’espagnol et le chinois, …nous devons davantage être fiers de parler le français, notre langue officielle, dans laquelle, la majeure partie de nous ont été formés à servir nos différents pays. En plus d’être un espace linguistique partagé, un espace d’échanges et de partage, la Francophonie c’est aussi et surtout un espace de promotion des droits humains, notamment ceux des femmes. Les femmes ont un rôle important aussi bien sur le plan de la production, de la reproduction, mais aussi et surtout au niveau communautaire, c’est à dire dans la société. Il n’y a donc point de développement sans les femmes et c’est pourquoi leur autonomisation figure en bonne place dans chacun des 17 Objectifs du Développement Durable. Nous devons en même temps, penser à promouvoir davantage nos langues nationales en mettant davantage plus de moyens humains et financiers pour l’alphabétisation des citoyens sénégalais. Ceci doit passer par une réforme profonde de notre système éducatif et l’introduction de nos langues nationale dès le cycle scolaire.
Quant aux ministres Mbagnick Ndiaye et Penda Mbow, ils ont félicité le Maire Mbaye Dione, pour son esprit d’initiative et son leadership avéré. Ils ont également magnifié le dynamisme des femmes de Ngoundiane et ont pris l’engagement de les accompagner davantage car l’OIF, en plus d’être un espace cultuel est devenu un espace de développement économique et de promotion des couches vulnérables.
 
Mercredi 20 Mars 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :