Putsch au Burkina / Accusations contre la France : L’Institut français de Bobo Dioulasso caillassé.


Comme nous vous l'annoncions, à Bobo -Dioulasso deuxième ville du pays, des jeunes sont sortis spontanément pour exiger le départ définitif du président DAMIBA. Ces jeunes de la ville, ont pris d'assaut la place Tiefo Amarok pour exiger son départ. Mais comme l'on pouvait s'y attendre, la déclaration des militaires au pouvoir accusant la France, d'accueillir DAMIBA sur sa base militaire, a soulevé la colère des jeunes.
En effet, ce discours inflammatoire des putschistes a eu des conséquences fâcheuses. Des manifestants ont caillassé l’Institut français de Bobo Dioulasso et les guérîtes des gardiens de l’IF de Bobo Dioulasso ont aussi été incendiées par les manifestants...
Samedi 1 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :