Province d’Ituri en RDC : Les milices de la CODECO bravent l’état de siège et font plusieurs massacres avec près de 25 morts en 24 heures.


Malgré l’instauration de l’état de siège dans les États du Nord Kivu et de Lituri en République démocratique du Congo, les massacres de civils sont  récurrents.

Dimanche 28 novembre, vingt-deux corps ont été enterrés dans deux fosses communes, puis deux blessés qui ont succombé à leurs blessures ont été également enterrés, portant à 22 le nombre des personnes tuées, à en croire les autorités de la Croix-Rouge installés à Djugu (Ituri). Ce massacre est attribué aux milices du groupe de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO).

Le lundi 29 novembre, une autre attaque des milices au centre de négoce d’Amé, à 34 km de Mahagi centre (territoire de Mahagi), situé à environ 185 km au nord de Bunia, chef-lieu de la province d'Ituri, a un bilan lourd. Pas moins de 13 corps dénombrés le long de la RN 27, dans la chefferie de Djukoth à la limite avec le territoire de Djugu. Selon la presse congolaise, ils ont  incendié des maisons et emporté plusieurs biens.

Cette milice a démarré ses activités macabres en 2017. Elle révèle son objectif qui est de défendre les intérêts des Lendu, une des ethnies de cette province.

La société civile locale est dépassée par ces formes  d'attaques de la milice qui arrivent de Djugu. Ainsi, elle demande à l’autorité centrale de mettre fin à ce phénomène CODECO. Toutefois, l’état de siège décrété n’est pas assez efficace car, ne profite pas à la population locale qui fait toujours les frais de répressions sanglantes de milices depuis 2017 avec des localités incendiées, des civils tués ».

Pour rappel, la province de l’Ituri est une région aurifère très prisée par les exploitants d’or et les mineurs. Car ce vaste pays d’Afrique australe contient un minerai d’or de plusieurs millions de tonnes. Ainsi, cette région depuis 2017 ainsi que le Nord-Kivu, vit au quotidien de massacres et enlèvements de civils. 
Mardi 30 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :