Propagation du variant Omicron : les États-Unis annoncent un durcissement prochain de leurs conditions d'entrée sur le territoire.


Officiellement signalé en Afrique du Sud le 24 novembre, ce nouveau variant très contagieux aurait en fait commencé à se propager dans le monde plusieurs jours plus tôt. Les autorités sanitaires néerlandaises ont annoncé mardi qu'Omicron circulait déjà aux Pays-Bas le 19 novembre. De l'Afrique au Pacifique, du Canada à l'Italie, en passant par l'Allemagne et le Royaume-Uni, le nouveau variant du Covid-19 a déjà eu le temps de faire le tour du monde. 

De nombreux pays ont déjà pris des mesures restrictives pour endiguer la propagation d'Omicron. Tandis que les recherches scientifiques se poursuivent pour en savoir plus sur la dangerosité du variant et son éventuelle résistance aux vaccins actuels, l'OMS continue d'appeler à ne pas fermer les frontières. 


Selon France 24, les États-Unis vont exiger de tous les voyageurs entrant sur leur territoire par voie aérienne qu'ils présentent un test négatif de dépistage du Covid-19 effectué 24 heures avant leur départ, en raison des craintes suscitées par le nouveau variant du coronavirus, ont déclaré mardi en fin de journée les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Actuellement, les voyageurs internationaux vaccinés peuvent présenter un test négatif de dépistage au coronavirus effectué dans les trois jours précédant leur départ. Cette nouvelle mesure s'appliquerait aussi bien aux citoyens américains qu'aux ressortissants étrangers.

L'administration envisage également d'exiger que les voyageurs effectuent un autre test de dépistage dans les trois à cinq jours suivant leur arrivée aux États-Unis, ont indiqué les responsables. Les nouvelles règles pourraient être annoncées jeudi, mais il n'a pas été précisé quand elles pourraient entrer en vigueur.. 
Mercredi 1 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :