Promotion des transhumants, manque de considération : rébellion au sein de l’APR de Dakar



La façon dont Macky Sall fait la promotion des transhumants au détriment des militants de sa formation a fini par créer une rébellion dans les rangs de l’Alliance pour la République (APR). Face à la presse, hier, des membres de «Dakar va mal» de l’APR Dakar ont réclamé plus de considération et de reconnaissance à leur endroit.


 La façon dont Macky Sall fait la promotion des transhumants au détriment des militants de sa formation a fini par créer une rébellion dans les rangs de l’Alliance pour la République (APR). Face à la presse hier, des membres de «Dakar va mal» de l’APR Dakar ont réclamé plus de considération et de reconnaissance à leur endroit.
«Le combat de principe que mène la jeunesse de l’APR du département de Dakar est plus que légitime. Et c'est dans une atmosphère où se côtoient tristesse, désolation et amertume que nous nous réunissons aujourd'hui pour dénoncer le traitement qui nous est réservé depuis bien longtemps. Si nous sortons par le biais de la presse, c'est moins pour chanter votre bilan ô combien élogieux et votre vision ô combien claire vision pour le Sénégal, que pour la négligence dont nous faisons objet», a déclaré Djiby Ndour dans "Vox Pop".
Le porte-parole du jour de ces jeunes «apéristes» de la capitale de regretter ainsi le fait que «depuis son accession à la station présidentielle, jamais Macky n'a eu à rencontrer la jeunesse de Dakar pour traiter avec elle des problèmes qu'elle rencontre au quotidien et pourtant solvables par de simples mesures».
Selon lui, loin d'être aigris ou jaloux, les départements qu’il a reçus en audience n'ont pas plus de mérite que Dakar. «Nous vous rappelons Monsieur le Président que les combats les plus durs pour votre accession et votre reconduction à la magistrature suprême ont été menés à Dakar. Aujourd'hui, nous sommes plus que jamais lassés par les remontrances du genre ‘vous êtes trop pressés’, qu'on nous sert souvent, dans le but de nous mettre dans une situation attentiste pour y demeurer éternellement», a tonné M. Ndour.
«Nous n'accepterons plus d'être les dindons de la farce. Si vous êtes passés au premier tour, c'est parce que nous nous sommes battus bec et ongle sur le terrain pour vous défendre. Donc, pourquoi les jeunes de Dakar devraient-ils être relégués au second plan. Nous sommes écœurés et meurtris par la promotion de ceux qui vous avaient combattu à notre détriment», a-t-il dénoncé.
Vilipendant les autres responsables « apéristes » nommés à des postes juteux, il dira que ces ministres et DG ne servent pas à grand-chose à la base.
«Ils préfèrent donner les emplois à leurs copains, leurs conquêtes et membres de leurs familles, plutôt qu'aux militants par la sueur de qui vous êtes arrivé au pouvoir», lance-t-il à Macky Sall.
«Nous ne demandons pas plus que de la considération, du respect et non des contrats précaires et révocables, en fonction de l'humeur d'un ministre ou d'un DG. Encore une fois de plus, Monsieur le Président, nous ne versons pas dans le chantage. Notre vocation consiste simplement à vous interpeller publiquement pour rétablir le lien qui est coupé entre vous et votre jeunesse, surtout celle de Dakar», a ajouté M. Ndour, tout en soulignant que leur loyauté à l’endroit du chef de l’Etat «ne souffre d'aucune ambiguïté».
Concernant la question du troisième mandat, ces jeunes se sont voulus très clairs : «Ce n’est pas à l’ordre du jour. Notre préoccupation pour le moment, c’est la prise en considération des jeunes».
Mercredi 23 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :