Promotion de la bonne gouvernance : « Les membres de l’OFNAC doivent eux-aussi se soumettre à la déclaration de patrimoine avant et après cessation de fonction » (Rapport Forum civil)


Le Forum civil a porté aujourd'hui à la connaissance du public son nouveau rapport sur l'état de mise en œuvre de la convention de l'Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption au Sénégal. L’ob­jectif de ce projet est de mieux orienter les ac­tions de lutte contre la fraude et la corruption. 

Il s’articule autour de quelques orientations principales. Pour contribuer à la promotion de la bonne gouvernance dans les secteurs public et privé, l’organisation dirigée par Birahime Seck préconise le renforcement de l’autonomie financière de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac).

« L’autonomie financière de l’OFNAC a besoin d’un renforcement en vue d’une gestion directe et “dé-rattachée” de son budget et le Sénégal doit modifier la loi n° 2014-17 du 02 avril 2014 afin de doter l’OFNAC de pouvoir de sanction contre les assujettis qui ne font pas leur déclaration de patrimoine », lit-on dans le rapport du Forum civil. 

Et le document d’ajouter : « Les membres de l’OFNAC doivent eux-aussi se soumettre à la déclaration de patrimoine avant et après cessation de fonction. » L’organisation de la société civile estime que les attributions de police judiciaire de l’OFNAC doivent être renforcées. En quoi faisant ? 

« En le dotant du pouvoir de décider de l’arrestation et de la garde à vue des personnes sur qui pèsent des indices sérieux de corruption et le pouvoir de saisir et de geler pendant l’enquête, les instruments et produits du crime », a indiqué le Forum civil dans son étude sur l'état de mise en œuvre dans la lutte contre la corruption au Sénégal.
Mercredi 17 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :