Projet de réforme du statut de la ville de Dakar : Barthélémy Dias qualifie Macky Sall de dictateur et interpelle le Grand Serigne de Dakar.


Des villes du Sénégal pourraient voir leur fonctionnement connaitre des changements. C'est le cas de la capitale. Le Haut conseil des collectivités territoriales y travaille et devrait donner son avis au président de la République. Mais en face, c'est déjà le branle bas de combat pour tirer la sonnette d'alarme. Barthélémy Dias n'y va pas avec le dos de la cuillère. « Il faudrait qu'on revienne à la raison », a résonné le lieutenant de l'ancien maire de Dakar. 

 

Barthélémy Dias affirme avoir contribué au départ de Wade mais reconnait que le Pape du sopi est « un gentleman ». A l'en croire, malgré sa défaite aux locales de 2009, Wade a laissé Khalifa Sall conduire les affaires de la ville de Dakar comme un démocrate. Une démarche qui n'est pas perceptible chez l'actuel président du Sénégal, souligne-t-il. « Il ne connait pas la démocratie », en conclut-il non sans qualifier Macky Sall de dictateur. 

 

En sus, Barthélémy Dias invite la collectivité léboue à jouer pleinement son rôle pour empêcher l’innommable. « Quand je parle du Grand Serigne de Dakar, je parle de mon père. Mais ici, il est question de la ville de Dakar. On ne permettra à personne de comploter sur notre dos. Encore que personne n'avait levé le plus petit doigt lorsqu'on arrêtait le maire de Dakar », met en garde Barthélémy Dias qui demande formellement au Grand Serigne de Dakar de dire au président Macky Sall que « trop c'est trop ».

 

Aux populations dakaroises, il leur dira de faire comme les pécheurs de Guet Ndar pour obtenir gain de cause. Le maire de Mermoz Sacré-Coeur prenait part au 3e Penco traditionnel organisé par des habitants de Dakar-Plateau avec la contribution de l'Entente des mouvements et associations de developpements (EMAD).

Samedi 22 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :