Projet d’attentat : Karim Wade et le coup de fil à Robert Bourgi, 7 ans après


Projet d’attentat : Karim Wade et le coup de fil à Robert Bourgi, 7 ans après
Ce jeudi, des quotidiens dakarois ont relayé le communiqué du service  de communication du candidat Samuel Sarr selon lequel des membres du Parti démocratiques sénégalais voulaient, dans la nuit du 27 au 28 juin 2011, faire assassiner Karim Wade et salir l’opposition d’alors pour masquer le crime. Cette sortie est une riposte à celle du camp de l’ex-Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye qui a dévoilé le rôle supposé de l’ancien ministre de l’Energie dans l’assassinat en mai 1993 de Me Babacar Sèye.

Pour souvenir : le très réseauté Robert Bougi avait à l’époque révélé que Karim Wade avait, durant cette fameuse nuit, demandé l'intervention de l'armée française lors des violentes manifestations contre les coupures d'électricité du 27 juin de cette année-là.

« Dans la nuit (du 27 au 28 juin), lorsque les évènements tragiques se déroulaient à Dakar, j'ai été réveillé (...) par Karim Wade qui me dit ceci: « tonton, Dakar et le Sénégal sont dans une situation quasi insurrectionnelle. Les immeubles administratifs brûlent, ça brûle de tous les côté. 

Il y a des milliers de manifestants et on ne sait jamais, des intérêts français peuvent être touchés », aurait supplié Wade-fils, selon M. Bourgi. 

Quel lien avec les dernières révélations du service de communication de Samuel Sarr ? La question est d‘autant plus légitime que ce jour-là, les forces de l’ordre avant réussi à maîtriser la situation avant la tombée de la nuit. Karim Wade était-il au courant d’un plan diabolique au moment d’appeler, des heures plus tard, l’avocat franco-sénégalais?
Jeudi 16 Août 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :