Production d'électricité à partir de Gaz naturel liquéfié (GNL) : Pourquoi la Senelec a fait appel à la société turque Karpowership


Leader dans la distribution d’électricité à partir de navires, la société énergétique turque Karpowership s'installe au Sénégal. Son navire Aysegul Sultan a quitté Istanbul ce dimanche et devrait arriver à Dakar dans 20 jours, a annoncé le président de Karpowership, Zeynep Harezi.
Selon le géant turc des centrales électriques flottantes, le contrat a été signé en août avec la Senelec, et concerne la distribution de 235 MW sur 5,5 ans. « Nous prévoyons d'utiliser du carburant liquide comme carburant de transition au cours des six premiers mois », a précisé Harezi qui ajoute que « nous commencerons à produire de l'électricité à partir de GNL(Gaz naturel liquéfié) sur notre navire ». Ce qui ne devrait pas être effectif avant le deuxième semestre de l'année 2020.
Le gaz sénégalais n'étant pas exploitable avant 2022/2023, la société turque importera du gaz naturel liquéfié pour remplir la part du marché qui le lie à la société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec).
Avec cet investissement dont le coût reste pour l'heure un mystère pour le grand public, la Senelec agrandira sa capacité de production et peut se permettre de réduire le tarif de l'électricité. Lors d'un déplacement à Kaolack, le Dg de la société nationale d’électricité a annoncé une baisse prochaine de l'électricité.
Dans tous les pays où elle opère, Karwpower, filiale de Karadeniz Holding   a contribué à la baisse considérable du coût de électricité. Au Ghana où elle s'est installée depuis 2014, les coûts de l'électricité auraient baissé à hauteur de 50%. « Nous n'allons pas dans un pays où nous ne baissons pas le prix de l'électricité. Parce que nous pouvons offrir à la fois des solutions rapides et économiques », a assuré Zeynep Harézi.

En Guinée Bissau, le groupe a signé avec le gouvernement un contrat portant sur la fourniture d'électricité via une centrale flottante, qui fournira 17,7 MW en 2019 et 30 MW par an pour les cinq années suivantes. La Guinée Bissau devrait économiser 500 millions de dollars, a assuré le ministre bissau-guinéen de l'Energie, Antonio Serifo Embalo.
Lundi 16 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :