Proclamation des résultats provisoires / Zahra Iyane Thiam livre ses impressions : « Il n'y aura pas plus grande irresponsabilité que de critiquer le résultat sorti des urnes! »


Suite à la proclamation des résultats provisoires issus des élections législatives par la commission nationale de recensement des votes, le ministre de la Microfinance et de l'Économie sociale et solidaire, Zahra Iyane Thiam, a livré ses premières impressions. Elle décline trois constats : « Le premier constat c’est que nous avons un système, un processus électoral éprouvé qui, comme l'ont indiqué les observateurs, a pu donner un scrutin transparent, un scrutin démocratique, mais surtout un scrutin qui reflète fidèlement le choix du peuple Sénégalais. Le second constat, c'est que nous avons également une démocratie, nous sommes une nation vraiment de grande démocratie où les populations savent faire leur choix, où les populations savent parler à leurs acteurs politiques. Et aujourd'hui, il est heureux de constater que dans notre pays en lieu et place de la violence qui avait tant été brandie pour régler la question du choix, que les populations aient choisie la voie de la sérénité, la voie des urnes et que si certains se sont exprimé pour la majorité, d'autres se sont exprimé pour les oppositions ou pour les différentes listes qui étaient en compétition.

Enfin, selon Zahra Iyane Thiam, le troisième élément est de la responsabilité et de la citoyenneté et du patriotisme des acteurs politiques« J'espère, que l'opposition félicitera la Coalition Benno Bokk Yakaar. Comme cette même coalition a eu à le faire, je pense qu'aujourd'hui, le plus important, c'est de voir que les populations savent faire leur choix », a dit la responsable Benno de Sicap.

Elle a conclu en lançant un appel aux uns et aux autres à accepter le verdict sorti des urnes.

« Accepter le choix des populations et aller vers l'essentiel qui est de continuer ensemble, chacun ce qui le concerne, chacun dans le bord où il se trouve, que nous puissions continuer à œuvrer pour avoir un pays uni. Un pays prospère, mais surtout un pays où il fait bon vivre, c'est un bien commun qu'il faut préserver. Il n'y aura pas plus grande irresponsabilité que de critiquer le résultat sorti des urnes, puisque tous les acteurs ont eu à le constater, notamment les observateurs, nous mêmes qui étions allés voter. Nous avons pu constater que le scrutin s'est déroulé normalement, malgré le mauvais temps et malgré quelques difficultés mineures qui ne peuvent en rien entacher le verdict du scrutin », finira-t-elle par dire.
Vendredi 5 Août 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :