Procès en appel de Ndiaga Diouf : « J’ai fait appel pour laver mon honneur, l’arme du crime n’était pas la mienne. J’étais porteur d’un calibre 9 mm. Je ne suis pas un assassin. » (Barthélémy Dias)

Le procès en appel de l’affaire Ndiaga Diouf impliquant l’actuel maire de la Ville de Dakar Barthélémy Toye Dias s’est ouvert ce mercredi 02 mars 2022 après plusieurs renvois devant la Chambre correctionnelle de la Cour d’Appel de Dakar.
En effet, les parties avaient sollicité un renvoi, car il y a une nouvelle constitution à savoir Me Amadou Sy avocat du nervi Cheikh Makiyou Siby. Ce dernier avait demandé le renvoi pour s’imprégner du dossier.


Barthélémy Dias souligne qu’il a fait appel dans ce dossier parce qu’il est la personne qui a été attaquée. Il souhaite que le dossier soit vidé pour laver son honneur. « Les faits se sont passés dans un contexte électoral et j’ai été attaqué dans une institution de l’État. L’altercation a duré plus d’une heure de temps. La police qui est intervenue, a tenté de disperser les nervis, mais ils ont refusé de partir, » explique-t-il.

Il ajoute que l’enquête n’a pas été bien menée et le parti au pouvoir avait mené l’enquête à charge et il a été emprisonné. Pour des raisons politiques, on m’a fait sortir de prison pour me faire député. Le maire de Dakar de penser que ce dossier est purement politique et qu’il y a des commanditaires. Ainsi, il estime qu’il est regardé comme un criminel. Il explique : « j’étais porteur d’un calibre 9 millimètres. L’arme du crime n’était pas la mienne. Je refuse le fait que j’étais le seul à détenir une arme. Ces nervis étaient à bord de 5 pick-up pour attenter à ma vie. Les assaillants avaient encerclé la mairie.»

Il laisse entendre que l’actuel Chef de l’État était du même camp politique que lui et ce sont eux qui l’ont sorti de prison lorsqu’ils sont arrivés au pouvoir. Il mentionne que Juliette Zinga n’a jamais été convoquée dans ce dossier. Elle n’a jamais été entendue dans ce dossier.

Barthélémy Dias de rappeler que la peine rendue en première instance, il l’a déjà purgée.  

À noter que l’actuel maire de la Ville de Dakar est poursuivi pour coups et blessures volontaires, coup mortel et détention d’armes sans autorisation administrative lors de l'attaque des nervis du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) à la mairie de Mermoz Sacré-Cœur en 2011. Ainsi, Barthélémy Dias avait été condamné en première instance à deux ans de prison dont six mois ferme. Il faut rappeler aussi qu'a la faveur du conseil supérieur de la magistrature tenu le 23 Novembre dernier, le Procureur Général de la Cour d’Appel, Lassana Diabé Siby avait été nommé Premier Avocat général près de la Cour suprême. Il a été remplacé par  Ousmane Diagne, ancien Procureur de la République.

À 9 heures 22 minutes, la salle 6 du Tribunal de Grande Instance de Dakar commence à refuser du monde. Les amis et sympathisants du maire de Mermoz/Sacré-Cœur notamment l’ancien maire de la Ville de Dakar Khalifa Sall et l’actuel maire de Dieupeul/Derklé Cheikh Guèye sont venus soutenir leur ami. L'actuel maire de la Ville de Dakar a fait son entrée dans la salle à 9 heures 47 minutes... 
Mercredi 2 Mars 2022
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :