Procès du massacre de Boffa Bayotte : Des accusés se renvoient les chefs d’inculpation.


Procès du massacre de  Boffa Bayotte : Des accusés se renvoient les chefs d’inculpation.

Le dispositif de sécurité est impressionnant aux abords du Tribunal de grande instance de Ziguinchor, où se tient le procès du journaliste René Capain Bassène et Cie, auteurs présumés du massacre de Boffa Bayotte.

L'audience s’est poursuivie ce mercredi, afin de déterminer les coupables parmi les 12 accusés de cette tuerie, qui avait occasionné la mort de 14 coupeurs de bois. L'enjeu était de déterminer si les personnes citées par l’accusé Ibou Sané sont coupables ou innocentes.

Abdou Karim Sagna, coordonnateur présumé du massacre et Moussa Diédhiou, accusent ce dernier de les avoir cités « sans aucune raison. » Tout en se montrant réceptifs aux questions du juge, ils ont paru soucieux de ne pas comprendre pourquoi leurs noms ont été cités dans cette affaire.

Le sieur Sané a indiqué que c’est lui qui a notamment balancé plusieurs noms, parce qu’il a été roué de coups à des degrés divers dans des lieux de détention. C’est la conclusion à laquelle arrive le mis en cause Ibou Sané, qui accuse les Gendarmes de l'avoir torturé.  
L’accusé, placé en détention provisoire depuis quatre ans, plaide non coupable dans un procès qui porte, du moins pour le moment, sur des interrogatoires. Tous ont balayé d’un revers de main les chefs d’inculpation qu’ils se sont renvoyés…
Mercredi 23 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :