Procès de l'ancien patron de l'athlétisme mondial : Lamine Dick assume avoir voulu « sauver la santé financière » de l’IAAF


Si l'on en croit Le Figaro, l'ancien patron mondial de l'athlétisme Lamine Diack, jugé pour corruption à Paris, a assumé jeudi devant le tribunal la décision d'échelonner des poursuites disciplinaires contre des athlètes russes dopés pour «sauver la santé financière» de la fédération internationale (IAAF), tout en réfutant une partie des faits.

Le Sénégalais de 87 ans, indique le média français, a notamment refusé d'établir clairement un lien entre la gestion des cas de dopage russe et un financement d'1,5 million de dollars pour contribuer à la défaite de son rival Abdoulaye Wade à la présidentielle de 2012 dans son pays. Fin 2011, grâce à un nouvel outil de détection, le passeport biologique, le département antidopage de l'IAAF dispose d'une liste de 23 athlètes russes soupçonnés de dopage sanguin.

L'ancien patron de l'athlétisme mondial, son fils et quatre autres prévenus sont soupçonnés d’avoir retardé la suspension d’athlètes russes suspectés de dopage. Le procès se poursuit devant la 32e chambre correctionnelle du tribunal de Paris qui a la charge d’examiner l’affaire, du 8 au 18 juin.
Jeudi 11 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :