Procès de Boy Djinné : « Il y a un acharnement sur Baye Modou Fall », selon Me Abdoulaye Tall.


Procès de Boy Djinné : « Il y a un acharnement sur Baye Modou Fall », selon Me Abdoulaye Tall.
Lors de sa plaidoirie, Me Abdoulaye Tall a soutenu que Baye Modou Fall, alias Boy Djinné, fait l'objet d'un acharnement de la part du ministère public, car il ne comprend pas pour une affaire qui a été déférée devant la chambre criminelle, et qui a été renvoyée pour jugement devant la chambre criminelle. La chambre criminelle constate la violation de ces droits, la violation de l'article 101 qui consacre la présence de l'avocat dès la première comparution devant le magistrat instructeur. "Il a été retenu que la procédure ne peut plus continuer", a t-il fait savoir.

L'avocat de Boy Djinné soutient aussi que la violation de ces droits entraîne la nullité de la procédure. "C'était une procédure de 2007 et en 2017 les poursuites ont été reprises parce qu'effectivement le délai de prescription n'était pas acquis", martèle t il. 

"C'est là peut être qu'on le surnomme Boy Djinné,  peut-être qu'il se transforme en margouillat, peut être que c'est la raison qui a fait que toute la république était mobilisée  pour s'acharner sur lui, qu'effectivement qu'il faut reprendre les poursuites d'autant que pour des faits beaucoup plus graves pour des délinquants beaucoup plus dangereux leurs dossiers ont été annulés et que aucune poursuite de reprise n'a été opérée dans ce sens et c'est là où je dis que c'est un acharnement de trop", peste l'avocat très en colère.
Mardi 10 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :