Procès Barthélémy Dias : « Il est souhaitable que le procès se tienne, mais le problème est qu’on est dans un jeu de yoyo » (Khalifa Ababacar Sall, YAW)


L'ancien maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, est arrivé en salle d'audience pour soutenir son ami Barthélémy Dias convoqué dans le cadre du procès de Ndiaga Diouf. Vêtu d'un boubou traditionnel de couleur blanche, l'homme politique était assis de l'autre côté du box en train d'échanger avec l'avocat Me Amadou Sall. 

Au micro de Dakaractu, il laissera entendre qu'il a assisté à tous les procès de Barthélémy depuis que l'affaire a éclaté, cela fait plus de 10 ans et qu'il n'a pas besoin de s'expliquer sur sa présence en salle d'audience.

Par rapport aux incidents qui ont eu lieu devant la mairie de Mermoz Sacré-Cœur, il souligne que c'est  inacceptable et que ça n'aurait dû jamais avoir lieu. 
Cependant, il précise que la mort d'homme est toujours quelque chose de  dommageable et de regrettable. "Tout le monde se souvient des événements de 2011 devant la mairie de Mermoz, cela avait heurté tout le monde. Je pense qu'il doit être innocenté, c'est pourquoi on est là," mentionne l'ex maire de Dakar.

Par rapport à l'indépendance de la justice, il avance que les juges ne sont pas sortis ex-nihilo, ce sont des citoyens sénégalais qui sont dans les quartiers. Khalifa Sall de mentionner que dans tous les pays à démocratie consolidée, la justice s'interdit d'interférer dans le jeu politique et démocratique. Elle fait en sorte de ne pas influer sur le jeu démocratique. "J'avais retenu la dernière fois que le juge l'avait compris, et que s'il devait reporter, il le ferait au-delà des élections." 

Il persiste à dire que c'est Barthélémy Dias qui a fait appel et qu'il souhaite être lavé. " Il est souhaitable que le procès se tienne, mais le problème est qu'on est dans un jeu de yoyo," conclut-il...
Mercredi 1 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :