Privation de droits civiques aux Fonctionnaires radiés : La ‘’Synergie Républicaine’’ va saisir le parlement pour une loi allant dans ce sens.


La synergie républicaine est plus que jamais déterminée dans sa politique de conservation des valeurs de la République. En effet, synergie républicaine va saisir le président de l'Assemblée Nationale ainsi que les groupes parlementaires pour leur faire adopter une proposition de loi. Une loi qui privera les agents radiés, destitués ou révoqués pour faute lourde ou faute grave, de leurs droits civiques.
 
En point de presse ce vendredi, le parti ‘’Synergie Républicaine’’ a démontré sa position  par rapport au détournement de deniers publics . «On ne peut pas élire un candidat qui a été condamné pour détournement de denier public. Celui qui a détourné le denier public et reconnu par un tribunal, ne doit plus être élu président de la République», a soutenu Mamadou Diagne, leader dudit parti.
 
Ce dernier estime que les cas de khalifa Sall et de Karim Wade sont déjà réglés. Par contre, ce qui l’inquiète c’est le cas des «fonctionnaires qui peuvent être administrativement sanctionnés et ne le sont pas. Si on ne le corrige pas nous auront demain un président violeur ou pédophile. Ce qui est un danger».
 
Poursuivant son allocution, Mamadou Diagne dit que ‘’Synergie Républicaine’’ est pour «la grâce et non pour l'amnistie». Selon lui, le Sénégal présentera un autre visage à partir de 2022. Et pour ce faire, dit-il, «il nous faut des vertueux et non pas des aventuriers à la tête de ce pays».
Vendredi 4 Octobre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :