Prise en charge à domicile des cas de covid-19 : « 11.000 patients suivis et guéris depuis le début de la pandémie et 2.960 cas en cours de traitement » ( Dr Babacar Gueye, DLM)


Le directeur de la lutte contre la maladie, le docteur Babacar Guèye, a fait un communiqué ce dimanche après le passage du directeur de la prévention, dans le but de donner des indications et informations sur la prise en charge des cas de Covid-19 à domicile. En effet, il note qu'il y a d'abord un nombre important de cas qui sont pour le moment déjà pris en charge. "Ils sont pour le moment au nombre de 11.000 cas", souligne le Dr Babacar Guèye.
 
Par ailleurs, il informera que 2.960 cas de Covid-19 sont actuellement pris en charge à domicile.

Cette stratégie qui contribue à désengorger nos hôpitaux, reste une option très importante qui est d'ailleurs reprise dans d'autres pays qui sont toujours dans une phase de lutte très importante.

Le Dr Babacar Guèye a rappelé également la démarche de cette stratégie qui repose sur le canal suivant : D'abord, quand un patient est testé positif à la covid-19, une notification est faite au district sanitaire de sa zone. C'est l'équipe du district sanitaire qui va procéder à une évaluation initiale  qui permet, sur le plan clinique d'apprécier l'état du patient ( c'est-à-dire de voir s'il a des facteurs de vulnérabilité, notamment l'âge avancé, des comorbidités, etc...). Une fois cette évaluation clinique faite et qu'il n'y a aucun facteur de vulnérabilité, on procède en ce moment à une autre évaluation. Elle sera relative à l'environnement qui permettra de voir si dans son entourage, le respect des mesures barrières et bien existant.

Le prise en charge à domicile, selon le directeur de la lutte contre la maladie, se fait avec un suivi rapproché par le district sanitaire qui utilise en général deux outils que sont : "des équipes mobiles de prise en charge à domicile qui le font en fonction des indications qui leur sont données et la téléconsultation qui est procédée par les même équipes de district sanitaire".
Dans le cadre du suivi qui dure en moyenne 10 jours, s'il y'a un signe d'alerte de complication, on demande en ce moment aux équipes de district de procéder au transfert du patient au niveau du centre de traitement des épidémies.

Le Dr Babacar Guèye appelle également la communauté à faire preuve de compréhension surtout avec ces patients ayant un âge supérieur à 60-70 ans, présentant des comorbidités et qui refusent d'être transférés dans les centres de traitement.

Il invite les sénégalais à plus de vigilance et à respecter les mesures édictées par les autorités sanitaires, pour en finir une bonne fois avec cette épidémie qui a déjà fait beaucoup de dégâts.
Dimanche 17 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :