Prise de position des magistrats du Sénégal / Souleymane Téliko se veut clair : « Je n'appartiens à aucun camp, ni du pouvoir ni de l'opposition »


Lors de la cérémonie de dédicace de son livre intitulé "Indépendance de la justice au Sénégal, faut-il réformer le Conseil Supérieur de la magistrature?", le président de l'Union des Magistrats du Sénégal (UMS) Souleymane Téliko a laissé entendre que dans le métier de magistrat, il est très difficile d'adopter des positions. La substance des propos du magistrat n'intéresse pas les personnes qui l'écoutent, elles essaient de situer le débat dans un camp.

Sur ce, Téliko invite les gens à ne pas situer les magistrats dans un camp. "Je rappelle que je n'appartiens à aucun camp, ni du pouvoir ni de l'opposition. Je mets toujours en avant dans mes interventions la justice et la vérité", a-t-il tenu à préciser.

Pour lui, le statut du magistrat en son article 11 pose le principe de la liberté d'expression pour les magistrats pour toutes les questions d'ordre technique ou professionnelle. Il pense ainsi que le magistrat doit participer au débat public en conformité aux dispositions du statut des magistrats.
Samedi 3 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :