Présidentielle et participation des femmes : la gente féminine engage le ticket présidentiel « binôme ».


Après les résultats jugés positifs dans sa première phase qui avait pour but d’accompagner les femmes pour leurs accès massif aux instances électives et semi-électives, le programme de participation politique des femmes (WPP) exécuté dans le cadre d’un partenariat entre le Caucus des Femmes Leaders et le Laboratoire Genre de l’IFAN Cheikh Anta Diop vient d’engager, ce 14 septembre, le ticket présidentiel pour faire valoir un binôme. C’est-à-dire que les femmes veulent auprès de chaque homme politique qu’il y’ait la présence d’une femme leader. Le projet part du principe que la loi sur la parité est appliquée, mais n’est effective que sur le scrutin de liste. C’est pourquoi dans cette deuxième phase, lancée à travers un atelier, le programme entend mettre l’accent sur l’accompagnement des femmes dans la gouvernance locale. Représentant de Caucus Femmes Ledaers, Fatou Sarr Sow a expliqué qu’il s’agira de renforcer la capacité des femmes.
« De la même manière que nous avions lancé les femmes à l’assaut des mairies, nous allons aussi lancer une nouvelle campagne qui s’appelle « le ticket présidentiel » parce que nous pensons que le pouvoir doit être un pouvoir de binôme parce que c’est cela l’histoire de notre pays, de notre culture, quand on élisait le Brack (souverain du Walo NDLR), on élisait également la Linguère. », a-t-elle fait savoir.
Il faut par ailleurs, souligner qu’en matière de participation à la prise de décision dans la vie publique, le niveau de représentativité des femmes est de 44,2% à l’assemblée nationale. Parmi les instances semi-électives, le HCCT totalement dirigé par une femme avec un bureau paritaire de l’ordre de 20%. Au niveau départemental, seuls 6,97% de conseillers départementaux sont dirigés par des femmes. Sur le plan communal, sur les 558 communes, 16 sont dirigées par des femmes. Au niveau territorial, on compte 13 103 femmes sur 40 863 conseillers territoriaux élus lors des dernières joutes électorales locales. Le programme de participation politique des femmes (WPP) est mis en œuvre dans huit (8) pays africains notamment le Botswana, la Côte d’Ivoire, l’Eswatini, le Kenya, la RDC, le Sénégal, la Tanzanie et le Zimbabwe. 
Jeudi 14 Septembre 2023
Dakaractu




Dans la même rubrique :