Présidentielle en Centrafrique / Incertitudes dans l'attente des résultats.


C’est le suspense total en Centrafrique. Bientôt une semaine, et la commission nationale électorale n’a toujours pas sorti les résultats provisoires du scrutin du 27 décembre 2020.

Un scrutin controversé, rejeté par une partie de l’opposition qui n’a pas voulu aller au vote et même celle qui a participé a demandé son annulation pour cause d’irrégularités. Et d’après les médias occidentaux qui ont envoyé leurs représentants, les résultats ne seront pas connus avant le 4 janvier. Ce qui prouve la crise profonde qui sévit dans ce vaste pays de l’Afrique centrale.

Malgré l’impressionnant dispositif sécuritaire déployé par la Minusca et la Russie qui a envoyé des éléments en renfort, l’insécurité règne toujours dans ce pays à l’image des autres années électorales où le pays était confronté à  une insécurité totale plongeant le pays dans une crise sans précédent. Interrogée par la presse, Marie-Joëlle Zahar, professeure de Sciences Politiques à l'Université de Montréal souligne que « cette élection souligne à quel point la situation n'a guère progressé en Centrafrique malgré une implication massive de la communauté internationale»
 
Les observateurs internationaux abondent dans le même sens que l’opposition. Ils admettent que ce scrutin est loin d'avoir été exemplaire.

Les arguments de l’opposition sur sa demande d’annulation de l’élection est à l’étude à la Cour Constitutionnelle qui doit arbitrer.

En tout cas, le pays s’embrase et les poches de combat semblent devenir nombreuses. À noter que les troupes rebelles continuent d'attaquer les positions de l'armée centrafricaine et ont repris la ville de Baboua à la frontière entre la Centrafrique et le Cameroun. Des combats ont également lieu dans les villes de Grimari ou de Getwa.

Les résultats définitifs sont attendus le 19 janvier prochain.  
Samedi 2 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :