Présidentielle au Cap Vert : Sept candidats pour succéder au président Jorge Carlos Fonseca après deux mandats.


Le Cap Vert est distant du Sénégal de 717 km par avion pour 1h20 minutes de vol. Ce dimanche, les Cap-Verdiens votent pour élire leur président de la République. Et selon leur législation, le scrutin législatif est le plus important car le chef de l’État a surtout un rôle d’arbitre. C’est lui qui désigne le Premier ministre en fonction du résultat des législatives.

Carlos Veiga du Mouvement pour la démocratie (MpD, centre-droit) et José Maria Neves du Parti Africain pour l’Indépendance du Cap-Vert (PAICV, socialiste) semblent être les favoris de ce scrutin.


Près de 400 000 électeurs sont appelés aux urnes, avec 51% de femmes et 49% d’hommes. L’un des enjeux sera le taux de participation, car lors de la dernière présidentielle en 2016, le taux d’abstention avait atteint 64,5%.

La démocratie est devenue une règle dans ce petit pays lusophone. Les questions de coups d’État et de 3ème mandat sont réglées. Selon la sociologue Roselma Evora qui a répondu à la question de l’envoyée spéciale de RFI, « nous sommes un petit archipel. Nous sommes peu. Nous avons la tradition des gouvernements civils. Nous avons aussi une configuration constitutionnelle de séparation des pouvoirs. Nous avons ici un système parlementaire... » 

Pour rappel, le Cabo Verde ou Cap-Vert est un archipel volcanique tropical de dix îles dans l’océan Atlantique. En 2019 au Cap-Vert, les saisies de cocaïne ont dépassé 11 tonnes, selon l'Office des Nations-Unies contre la drogue. Ces saisies en nette augmentation prouvent que le pays lutte efficacement contre le trafic. 
Dimanche 17 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :