Présidentielle 2024 : des responsables du PDS appellent leurs leaders à se ranger derrière Amadou Ba


Des secrétaires généraux, cadres et responsables du PDS se sont réunis ce mercredi 20 mars pour affirmer leurs positions face à l’élection présidentielle du dimanche 24 mars.
 
Après s’être largement penchés sur le sort de leur candidat Karim Wade, les responsables du PDS ont pris à témoin l’opinion nationale et ont dénoncé une injustice contre leur leader et leur parti.
 
« Comme vous le savez, notre candidat Karim Wade a été injustement écarté de la course à la présidentielle 2024 par le Conseil constitutionnel », assure Abdou Thiam.
 
Une mise à l'écart qui a enclenché une série d’événements qui ont mis le parti dans une lutte acharnée pour rétablir les faits marqués par une proposition de loi à l'assemblée, la participation au dialogue national et le recours porté devant la Cour suprême.
 
Malgré ces actions, le PDS se retrouve dos au mur, mais pour ces responsables,  l’absence de leur leader dans ce long processus a été un handicap majeur.
 
Selon eux toujours, pour l’intérêt supérieur du pays, il est aujourd’hui de leur devoir de se tourner vers un autre candidat afin de prendre en main leur responsabilité et participer à la prochaine élection présidentielle.
 
« Cette élection ne se résume pas à un choix entre deux candidats, c’est un moment décisif pour notre pays », a martelé Abdou Thiam.
 
D'après leur analyse, ils qualifient la Coalition Diomaye Président d’immature, de populiste, d’amateur et d'aventurière, tandis que le leader de Benno Bokk Yakaar et son candidat Amadou Ba incarnent l’expérience et la stabilité.
 
« Certes le président Macky Sall a réalisé des progrès pour notre pays, mais nous ne pouvons pas ignorer les nombreuses atteintes à la démocratie et à la justice qui ont eu lieu sous son règne et que le Parti Démocratique Sénégalais n'a cessé de combattre depuis 12 ans, mais le choix qui se présente en nous en tant que Parti Démocratique Sénégalais et en tant que citoyen sénégalais est un choix de raison », assurent les responsables.
 
Au-delà des 25 fédérations et des 15 députés qui sont déjà en phase avec eux, ces responsables lancent un appel à leur leader Karim Wade, à Mr Mamadou Lamine Thiam, le président du groupe parlementaire et à tous les députés responsables et militants à se joindre à leur posture républicaine pour faire jouer au PDS son rôle historique...
Mercredi 20 Mars 2024
Dakaractu




Dans la même rubrique :