Présidentielle 2019 : Présageant un hold-up électoral, l’opposition « Pose » ses conditions et redoute un « attentat contre la démocratie »


Pour garantir la transparence des échéances présidentielles ainsi que la sécurisation du processus électoral, l’opposition a officiellement lancé hier la Plateforme opérationnelle de sécurisation des élections (Pose). Pour ces  acteurs politiques, il est inconcevable d’aller à des élections tant que les dysfonctionnements recensés par le rapport de l'audit sur le fichier électoral ne sont pas corrigés. 

À en croire Me Mame Adama Guèye, coordonnateur de la Pose, « le Président sortant a mis en place tout un dispositif pour perpétrer un hold-up électoral afin de s’assurer une réélection au premier tour». Les leaders de partis d’opposition et certains membres de la société civile ont donc décidé d’anéantir les projets antidémocratiques qui entachent le processus électoral. À ce titre, Me Adama Guèye d’annoncer la mise en place d’un outil en ligne permettant de recenser tout citoyen qui n’a pas encore reçu sa carte d’électeur.
Vendredi 14 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :