Présidentielle 2019 : Message du Candidat Sonko au peuple Sénégalais


Présidentielle 2019 : Message du Candidat Sonko au peuple Sénégalais
Mes chers Compatriotes,

Rendons, tout d'abord, grâce à Dieu de nous avoir permis de vivre ce moment important de notre Nation, et prions ensemble, pour que la paix, la stabilité et la cohésion continuent de régner dans notre pays, le Sénégal.

Ousmane Sonko, fils du Sénégal, produit du Sénégal, serviteur du Sénégal. Je suis prêt à relever, avec vous, le défi de la transformation positive et durable de notre pays.

Le projet politique que je porte, et que j'aurai l'honneur de vous présenter pendant trois semaines, est le reflet de qui je suis. En effet, par la transversalité de mes origines familiales et sociales, mon parcours personnel (produit des daaras et de l’école publique), je fais partie des sénégalais dont la vie est une symbiose achevée et un lieu de rencontre de notre diversité culturelle inspirée des traditions du Fouta au Gandiol, du Cayor à la Casamance, en passant par le Baol.

Les meilleurs récits de notre histoire et les enseignements de nos vénérés guides nous inspirent. Les valeurs tirées de la richesse de notre pays qui ont noms ouverture, tolérance, respect surtout de la parole donnée, solidarité, dignité, courage et intégrité ont constamment constitué notre boussole. 

La décadence de ces valeurs a engendré une dure souffrance des populations et les demandes légitimes et impérieuses que vous avez vous-mêmes exprimées.
Avec cette élection, nous voulons tourner définitivement la page d’une séquence de l'histoire multiséculaire de notre Nation pour amorcer, comme un seul Peuple, une nouvelle trajectoire qui doit nous mener vers un avenir rassurant pour le Sénégal.

Mes chers compatriotes,

Dans un perpétuel recommencement, nous avons été témoins, jour après jour, de la recomposition du système que nous avons combattu et vaincu. Nous avons vu les pratiques bannies être restaurées et les acteurs écartés reconduits par le biais de la transhumance politique.

Nous avons été déçus, après chaque changement de régime, par les nouveaux dirigeants qui ont été investis de responsabilité, d'espoir et de confiance. 

Je mesure l'étendue de votre déception, notre déception.

Je vois, avec peine, toutes les souffrances vécues par nos compatriotes des villes et des campagnes, du fait de la pauvreté avilissante, de la désagrégation du système éducatif et sanitaire et du chômage endémique des jeunes. Je n’oublie pas toutes les peines et privations supportées par les femmes. 
 
Mes chers compatriotes,

Au soir du 24 février 2019, quand vous me porterez à la magistrature suprême, je me ferai le devoir de tenir toutes mes promesses, car c'est ce que l'on m'a appris à faire. Je veillerai consciencieusement à la sauvegarde des ressources de la Nation et les préserverai contre toutes les formes de pillage et de prédation, quelles viennent de l'intérieur ou de l'extérieur.

Mes chers compatriotes,

L'heure du véritable changement a sonné. Refusons de rester dans le statu quo d'un système incapacitant qui inhibe, bride la créativité et le talent qui sommeillent en chacun d'entre nous.
Nous devons choisir la vraie rupture car toute notre histoire est jalonnée par les victoires et les réussites de nos vénérés ancêtres qui ont mis fin aux ordres préétablis pour ouvrir les voies de l'avenir.

Je suis parfaitement conscient de l'étendue des défis que nous aurons à lever. Je sais que le chemin sera long, parsemé d'embuches. Mais je suis persuadé qu'avec la vision que nous partageons pour le Sénégal, la détermination qui nous habite tous et notre envie de vaincre, nous viendrons à bout de toutes difficultés pour hisser notre pays sur les rampes d'un développement inclusif et durables, loin des slogans creux de l'émergence. 

Mes chers compatriotes,

Le Président de la République que j’entends être va garantir une séparation effective des pouvoirs, réduire les pouvoirs du Président, rationaliser le gouvernement et soustraire la justice et l'Assemblée nationale de la tutelle étouffante de l'exécutif à travers des réformes institutionnelles courageuses qui seront enclenchées dès notre installation.

Le Président de la République que j’entends être va soustraire l'administration de toute influence politique en mettant en place un régime d'incompatibilité entre les hautes fonctions administratives et l'engagement politique. L'appel à candidature sera généralisé dans tous les postes de directions et directions générales de l'administration.

Le Président de la République que j’entends être va combattre la corruption, le détournement des deniers publics et le gaspillage de ressources de l'État à travers des mesures de prévention et de sanction de tous les abus et pratiques illicites.

Le Président de la République que j’entends être va mettre les ménages au centre des priorités de son action pour restaurer les valeurs de citoyenneté, de patriotisme, de paix, de respect de l'environnement, du bien public et des droits humains.
 
Mes chers compatriotes,

Dans les prochaines heures, j'entamerai un parcours qui me conduira dans de nombreuses contrées du Sénégal pour vous rencontrer. J'irai pour vous exposer le programme que la coalition Sonko Président a élaboré. Nous sommes persuadés, que ce programme est la solution aux nombreux problèmes que nous avons identifiés et analysés partout dans notre pays.
Le 24 Février 2019, dans l'intimité de l’isoloir, laissez parler votre amour pour le Sénégal.

Levons-nous pour le changement !

L’Avenir, c'est maintenant !

Ousmane SONKO
Honorable député du peuple
Candidat à l'élection présidentielle
Dimanche 3 Février 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :