Présidence CAF : Augustin Senghor accepte le « protocole de Rabat » et enterre définitivement ses ambitions, Patrice Motsepe annoncé au poste...


Tout ça pour ça sommes-nous tentés de dire ! En effet, après une longue et mouvementée campagne pour briguer le fauteuil de président de la confédération Africaine de football (CAF), il semblerait que les quatre candidats en lice dont le Sénégalais Augustin Senghor, ont préféré se mettre d'accord à travers le fameux protocole de Rabat 'imposé" par la FIFA et son patron, Gianni Infantino. Ce dernier, n'a pas hésiter à sillonner le continent noir à bord de son vol spécial pour décliner les contours du "protocole" à quelques jours de la cérémonie du 12 mars. 

Une rumeur qui est donc devenue une information avérée et officialisée ce vendredi par le président de la fédération sénégalaise de football et candidat à la présidence de la CAF, Augustin Senghor, à travers un long communiqué dont voici le contenu in extenso... 

" Après concertations avec les autorités sénégalaises au cours des discussions de Rabat et aval du comité d’urgence de la FSF lors de sa réunion qui s’est tenue ce mardi 02 mars 2021, tenant compte du contexte particulier de cette campagne, nous avons décidé d’accepter la proposition consensuelle qui nous a été soumise par la Fifa, le Maroc et l’Égypte, cela au nom de l’intérêt Supérieur de l’unité du Football africain que nous avons mis en avant dans notre profession de foi.
Il nous semble que c’est la meilleure décision que nous pouvions prendre après une analyse lucide de la situation actuelle de la CAF et de l’impérieuse nécessité de privilégier une synergie d’actions de toutes les compétences pour la redresser : une Équipe, une Team pour relever le Football africain" confirmera Augustin Senghor qui préciser que " Cette proposition a été discutée à Rabat exclusivement par les 4 candidats lors de 3 séances successives le samedi 27 février 2021 à 10h30 et le dimanche 28 mars à 11h puis à 15h." 

D'autres ses explications, il fera dévoilera une partie des terms de l'accord : " Les dites discussions ont abouti à un accord de principe sur 2 points :

– un axe programmatique consistant à convenir d’un programme commun de management issu de la synthèse des manifestes des 4 candidats et qui devrait être largement partagé ultérieurement avec l’ensemble des associations membres et acteurs du Football africain dans une démarche participative et inclusive d’appropriation collective.

– un axe de gouvernance collégiale et concertée basée sur répartition consensuelle des fonctions au sein du bureau du comité exécutif entre les candidats en lice, à savoir Messieurs Patrice Motsepe, Augustin Senghor, Ahmed Yahya et Jacques Anouma avec des attributions bien définies et complémentaires." 

Les parties ont également convenu que l’accord définitif devrait être conclu à Nouakchott en marge de la Finale de la CAN U2O du samedi 6 mars 2021. Un accord qui risque d'attiser un peu plus le débat sur l'omniprésence et l'ingérence de la FIFA dans la gestion du football africain et donc le fonctionnement de la CAF. Une instance dont l'autonomie et l'indépendance sont plus que jamais précaire avec ce protocole aussi surprenant que déstabilisant pour le continent africain...
Vendredi 5 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :