Pour un maire de Dakar issu de leur communauté : le « oui, mais... » des lébou…


Lors d’une rencontre qui a enregistré la présence de plusieurs dignitaires lébou, l’Imam ratib de la Grande mosquée de Dakar a plaidé en faveur d’un édile issu de cette communauté. Il n’était pas le seul à prêcher dans ce sens. Le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop a claironné la même chanson. Suffisant pour mettre la puce à l’oreille de Dakaractu qui a trouvé pertinent de tâter le pouls du « lébou lambda ».

Armés de notre caméra et de notre micro, nous nous sommes promenés dans quelques quartiers où on note une forte présence des lébou pour savoir ce qu’ils pensent de ce débat porté en leur nom. Et ils ont été nombreux à s’approprier les idées développées par l’Imam ratib et l’un des chefs de la communauté lebou.

À leurs avis, il est tout à fait normal que la capitale soit placée sous l’autorité d’un lebou sous prétexte que Dakar serait leur propriété foncière. Une position que sont loin de partager d’autres lébous de pure souche rencontrés à l’occasion de ce reportage. Pour ces derniers, l’habit ne fait pas le moine tout comme il ne devrait pas suffire d’être lebou pour être le meilleur des gestionnaires. D’autres critères doivent être pris en compte pour le bien de la cité.

L’un dans l’autre, le constat est que la question divise au sein même de la communauté au nom de laquelle certains réclament la mairie de Dakar. Autant dire que les élections locales sont parties pour départager les deux camps qui se sont déjà formés...
Mardi 22 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :