Pour incitation à la haine et à la violence : Nathalie Yamb interdite d’entrée et de séjour sur le sol Français.


Par arrêté en date du 12 janvier 2022 et communiqué à Nathalie Yamb, les autorités Françaises ont donc décidé de fermer leur territoire à cette activiste très active sur les réseaux sociaux. La France lui reproche d'encourager le recours à la violence à l'encontre des symboles de la présence française en Afrique.
Les autorités françaises ont souhaité informer formellement la militante très présente sur les réseaux sociaux de l'interdiction d’entrée et de séjour sur le territoire français qui la vise. Les autorités lui reprochent également d'inciter à la haine et à la violence.
L'arrêté évoque également les « diatribes récurrentes qu'elle profère contre la France et ses autorités et dans lesquelles elle cautionne, voire encourage, le recours à la violence à l’encontre des symboles de la présence française en Afrique. » Le même document renseigne selon Paris, que Nathalie Yamb tient « des propos virulents à l’égard des positions françaises sur le continent africain susceptibles de favoriser l’entrisme des puissances étrangères hostiles à la France sur le continent africain et d’alimenter le développement d’un ressentiment populaire anti-français en Afrique, mais également parmi les diasporas africaines en France ».
L'arrêté estime finalement qu’« au regard à la haine profonde qu’elle entretient à l’égard de la France qu’elle exprime très régulièrement par des propos virulents diffusés et relayés via des services de communication au public en ligne qui bénéficient d’une large audience, il est à craindre que sa présence en France provoque de graves troubles à l’ordre public. »
Samedi 15 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :