Pour avoir déclaré un nombre très important de cas positifs au Coronavirus : l'Institut Pasteur en difficulté à Madagascar.


Ça sent la rupture entre l’Institut Pasteur et les autorités malgaches. Suite à la révélation de 67 nouveaux cas le 06 mai dernier, le pouvoir malgache a envoyé une demande d’explication au laboratoire français. 

L’Institut Pasteur a remis au Premier ministre de Madagascar sa réponse ce mercredi 13 mai. Mais, selon tribune-madagascar.com, les arguments de l’Institut Pasteur n’ont pas convaincu les autorités malgaches qui promettent de poursuivre les investigations pour l’identification définitive des failles et des responsables.

Alors que la Grande Ile était restée des jours sans enregistrer de nouveaux cas de Coronavirus ou en déclarait très peu, la stupéfaction des malgaches a été grande d’apprendre que 67 nouveaux cas se sont ajoutés à la liste des infectés en moins de 24 heures. L’Institut Pasteur à qui incombent les tests de diagnostic dans ce pays, a révélé 32 cas positifs le matin du 6 mai et 35 le soir, soit un total de 67. Mais seuls 35 seront annoncés par le Centre de commandement de lutte contre le Covid-19 le jeudi 7 mai.  

À la suite de cet imbroglio, les autorités malgaches ont décidé qu’il fallait procéder à des contre-analyses. Pour ce faire, des prélèvements ont été testés à l'Institut Pasteur de Madagascar et dans un autre laboratoire dans des conditions presque similaires. 

Au terme des travaux, 05 cas seront confirmés alors que 11 seront déclarés non concluants, donc à refaire. Sur les 67 cas précédemment déclarés positifs par l’Institut Pasteur, 55 ont fait l’objet de ces nouveaux travaux.

À noter que Madagascar a déclaré à la date du mardi 12 mai, 212 cas, dont 107 guéris et 105 patients sous traitement. La Grande Ile qui s’est fait remarquer avec son remède à base d’artémisia, n’a pas encore enregistré de décès des suites du nouveau coronavirus.
Jeudi 14 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :