Pour avoir brûlé son mari vif : Aïda Mbacké édifiée sur son sort le 28 juillet prochain…


L'affaire de la dame Aïda Mbacké arrêtée pour meurtre  de son mari Khadim Ndiaye en novembre 2018, a été appelée ce mercredi 07 juillet 2021, devant la Chambre criminelle de Dakar. Seulement, l'affaire a été renvoyée jusqu'au 28 juillet prochain pour la comparution des témoins.

Détenue à la maison d'arrêt pour femmes de Liberté 6 depuis plus de deux ans, l'accusée est poursuivie pour meurtre de son mari qu'elle avait brûlé vif dans leur appartement sis aux Maristes lors d'une dispute qui a viré au drame. Lors de son audition devant le magistrat instructeur, la dame Aïda Mbacké avait avoué avoir tué son mari mais, elle ignore ce qui l’a poussé à commettre un tel acte.

« Je ne l’ai pas brulé avec de l’essence. J’ai utilisé du diluant. On l’avait acheté pour le vernissage de nos meubles. Je ne voulais pas le tuer. Je n’en avais pas l’intention. J’étais en colère quand il m’a annoncé sa seconde noce. Je ne pouvais plus me contrôler. J’ai agi sous le coup de la colère. Je lui ai dit puisqu’il avait pris une deuxième épouse, nous allions tous mourir », avait-elle confié au juge d'instruction...
Mercredi 7 Juillet 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :